Après l’émission d’Elise Lucet « Envoyé Spécial » : Il y a plus pauvre que les « pauvres »

Un peu plus d’un million personnes se trouvent actuellement en situation d’insécurité alimentaire aiguë dans le sud de Madagascar. Une crise liée à la pire sécheresse qu’a connu la région depuis une quarantaine d’années. Quelque 14 000 personnes ont même été classées officiellement en situation de famine par l’ONU.

" la cause est le manque d’eau. « Il faut multiplier les forages de puits et les unités de dessalement le long du littoral, comme ce qui est fait en Israël ou au Qatar. 

"Plusieurs facteurs entrent en jeu. Il y a d’abord une dimension démographique. Dans les régions agricoles du sud, les familles sont nombreuses. D’après l’Institut national de la statistique malgache, les ménages comptent en moyenne à peu près six membres, contre sept en Androy.

La détérioration de l’environnement joue également un rôle important. A cause de la déforestation, il y a moins d’évapotranspiration, peu de formations de nuages et donc moins de précipitations. L’aridité ne fait qu’empirer d’année en année et le phénomène est aggravé par l’alizé du sud qui assèche tout sur son passage. Comme il n’y a plus de forêt pour protéger les cultures, le vent érode les champs et amène de la poussière. Cela limite les activités humaines et la photosynthèse des plantes.

Enfin, le sud est en proie à une insécurité croissante : vols de zébus etc … Le banditisme oblige également les populations à se déplacer et, sans animaux pour labourer, la productivité agricole chute.

On parle de kéré, un mot du dialecte antandroy [l’ethnie principale qui peuple cette région] qui veut dire « être affamé ». Le premier épisode enregistré remonte à 1895 et il a été documenté par les colons français arrivés dans le sud de l’île. Depuis, on a eu seize épisodes similaires.

C’est donc un phénomène cyclique, mais qui ne se produit pas tous les ans. Il y a des périodes où les récoltes de maïs, haricots et manioc sont bonnes et toute la zone n’est pas  affectée par la famine. Le kéré advient quand les trois régions du sud [Androy, Ihorombe et Anosy] souffrent en même temps du manque d’eau et de nourriture. C’est ce qui se passe aujourd’hui.

Le changement climatique n’est pas le principal responsable de la famine dans le sud. Cette partie de Madagascar se dessèche depuis 3 000 à 4 000 ans. Certains auteurs parlent même de désertification puisque la tendance des précipitations est négative.

La sécheresse est amplifiée par le changement climatique et des pratiques comme la culture sur brûlis, la déforestation… Mais il y a aussi une responsabilité du système politique : le manque de décentralisation pèse sur la capacité des régions à faire face à ces problèmes.

L’aide humanitaire est ponctuelle. Il faut que le gouvernement dédie une plus grosse part de son budget aux projets de développement. Collecter des fonds pour distribuer de la nourriture n’est pas une solution : on ne rend pas les populations plus autonomes et plus résilientes.

 Les Antandroy ont un lien extrêmement fort avec la terre ancestrale. Il ne faut pas abandonner les sépultures : c’est pour cela que l’on peut voir des tombeaux magnifiques à côté de maisons en tôle et en paille. Partir, ce serait risquer la malédiction, le bannissement. La migration est vraiment un ultime recours.

 En 2019, il n’y avait pas assez de pluie pour soutenir la productivité agricole et satisfaire la demande locale. On a remarqué que les gens commençaient à migrer. Les gens étaient affamés et se volaient entre eux.  Mais, pour répondre à ces crises, il faut s’attaquer à la sécheresse. Si on traite la déficience en eau, on éradique la famine. Il faut multiplier les forages de puits et les unités de dessalement le long du littoral, comme ce qui est fait en Israël ou au Qatar.

 Le gouvernement actuel commence à changer d’approche. Des engins de construction de routes ont par exemple été mis à disposition des populations. Cela va améliorer l’accessibilité de ces zones dont l’isolement est un problème. Les autorités ont également fait appel à des partenaires privés pour résoudre le problème d’eau avec des stations de dessalement. Les semences améliorées sont de plus en plus utilisées.

Ces initiatives vont dans le bon sens, mais il faut aussi allouer plus d’argent sur le long terme, et plus seulement dans le soutien d’urgence. L’Etat est le premier responsable de la population malgache.

sources : Le Monde , Elise Lucet /"Envoyé Spécial"  , 

photo : D.R.




Le maire de Los Angeles, Californie ,(candidate aux JO) essaye de contrebalancer le decret anti-migrants

Le maire de Los Angeles (Californie) Eric Garcetti a rappelé dimanche que L.A., candidate à l’organisation des JO-2024, était “une ville d’immigrants“.

“L’histoire de Los Angeles est celle d’une ville globale d’une diversité sans commune mesure dans le monde“, a déclaré M. Garcetti lors d’une manifestation de soutien aux migrants empêchés d’entrer sur le territoire américain.

“Los Angeles est une ville d’immigrants, je suis moi-même fils et petits-fils d’immigrants (…) Los Angeles est une ville de refuge, une ville qui offre des deuxièmes chances, une ville qui défend les droits de chacun“, a dit le maire démocrate , très impliqué dans la candidature de L.A. à l’organisation des JO-2024.

“Il y a une raison pour laquelle le Congrès a mis fin en 1965 à l’interdiction d’entrée sur le territoire américain de personnes provenant de certains pays au regard de leur religion : cela ne fonctionnait pas“, a-t-il aussi rappelé.

Le décret signé vendredi par le président américain, portant sur la “protection de la nation contre l’entrée de terroristes étrangers“, interdit pour 90 jours l’entrée aux Etats-Unis aux ressortissants de sept pays :Irak, Iran, Yémen, Libye, Syrie, Soudan, Somalie, le temps de revoir les critères d’admission pour les réfugiés de ces pays.

Ce décret est defavorable pour la candidature de Los Angeles, metropole de la Californie, à l’organisation des JO-2024, en concurrence avec Budapest et Paris : la ville-hôte sera désignée en septembre prochain à Lima.

Un membre du Comité international olympique, Richard Peterkin, président du Comité olympique de Sainte-Lucie, a ecrit sur son compte Twitter que “le décret pris par Trump était complètement contraire aux idéaux olympiques“.




100 000 migrants vont repartir d’où ils sont venus en Allemagne , mais en avion et avec de l’argent

merk100 00 migrants demandeurs d'asile en Allemagne, seront renvoyés chez eux , a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel qui briguera bientôt un nouveau mandat : "ceux qui retourneront chez eux via les programmes de rapatriement recevront un billet d'avion et une quantité non précisée d'argent en guise d' « aide au démarrage », a-t-elle précisé.

La chancelière allemande Angela Merkel, qui vient d'annoncer son intention de briguer un quatrième mandat comme  chancelier, avait déjà , à plusieurs reprises, insisté sur la nécessité de rapatrier les demandeurs d'asile dont les demandes d'asile avaient été jugées irrecevables. En 2015, près de 21 000 demandeurs d'asile ont été renvoyés d'Allemagne, alors qu'au cours des sept premiers mois de l'année 2016, ce nombre a atteint 35 000. 

source :  ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière.




L’UE et le gouvernement turc négocient la résolution de la crise des migrants

sans-titre (9)

L'Europe compte sur la Turquie pour bloquer les migrants .Avant la prochaine réunion à Bruxelles, l'UE et la Turquie ont fait une avancée vers un règlement de la crise des migrants. Le gouvernement d' Ankara a accepté le renvoi vers la côte anatolienne de migrants «économiques» qui ne peuvent pas  prétendre au droit d'asile sur le sol européen.

La Turquie attend évidemment des retours par l'Union européenne :

La Turquie espère bien la suppression des visas pour ses ressortissants qui se rendent en Europe. En privé, des diplomates turcs menacent , qu'en cas de refus, , la totalité du pacte s'en trouverait résiliée. Le président Erdogan veut aussi  des avancées, certes symboliques, vers l'adhésion de la Turquie  à l'UE. On sait bien, de part et d'autre, que c'est une entreprise de longue haleine.

Le véritable enjeu est la «réinstallation» en Europe, par voie légale, de Syriens installés en Turquie pour l'instant. C'est le projet d'Angela Merkel, redouté par ses homologues – à l'exception de David Cameron. Jean-Claude Juncker prépare avec Ankara l'envoi de quelques avions près de la frontière syrienne, pour  ramener en Europe des réfugiés d'Alep.

lire aussi :  le véritable enjeu du conflit en Syrie : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/caroline-galacteros/galacteros-syrie-les-enjeux-caches-de-l-intervention-russe-15-10-2015-1973777_2425.php




Situation terrible à la frontière de la Syrie avec la Turquie

leonde30 000 Syriens, qui ont fui les zones de combats sont massés à la frontière turque.

Cette situation met la Turquie en grande difficulté. En effet sur les 2,5 millions de réfugiés recensés, 300 000 seulement sont hébergés dans des camps.

Les autres doivent se débrouiller par eux-mêmes, et des centaines de milliers d’enfants syriens, ne sont pas  scolarisés, & sont exploités comme petites mains dans les champs ou dans les ateliers de confection .

Le gouvernement turc ne veut plus ouvrir la frontière. De son côté l'Europe vient juste de formaliser les 3 milliards d'euros qu'elle a promis.L'Italie qui bloquait cet accord vient de l'approuver après la rencontre avec la chancelière Merkel. 1 milliard va être donné par la commission européenne , le reste est à la charge des Etats.

 Le président Erdogan veut toujours la création, au nord de la Syrie, une zone de non-survol aérien . D'après son scénario, les réfugiés pourraient s’y  installer. « Avec l’argent des donateurs, nous pourrions bâtir une ville à l’intérieur de la Syrie », a expliqué le chef de l’Etat turc samedi dernier. Mais les Etats-Unis n’ont jamais vraiment considéré ce projet de zone de non-survol aérien, qui ouvrirait un conflit avec la Russie, dont la présence militaire  en Syrie est très active.

Encore 27 migrants dont 11 enfants se sont noyés récemment.

La chancelière Merkel, à Ankara, s'est dite « horrifiée » par « les souffrances humaines » des Syriens bloqués à la frontière syro-turque.

Ankara et Berlin vont demander l'aide de l'OTAN pour lutter le long des côtes turques contre les passeurs et l’immigration illégale vers l’Europe, a indiqué la chancelière.

 

 




L’UE se méfie de la Turquie

TruquieL’UE donnera les 3 milliards d’euros d’aide financière que demande le gouvernement turc pour s’occuper des 2,2 millions de réfugiés syriens hébergé en Turquie.

Mais l’argent sera viré au compte-gouttes, au vu des projets d'assistance aux migrants proposés par Ankara à Bruxelles.

Les Turcs voulaient un versement de 3 milliards chaque année. 

La provenance des fonds doit encore être déterminée, car seule la Commission européenne a accepté pour l’instant de contribuer pour 500 millions d’euros du budget européen .

Plusieurs pays, comme la France veulent que la commission aille plus loin avant de s’engager à leur tour.

Les négociations des prochaines semaines pour cet accord s’annoncent difficiles.

Les Européens ont aussi accepté d’envisager la libéralisation de la délivrance des visas européens pour les Turcs fin 2016, à condition que les Turcs surveillent mieux leurs frontières, luttent  contre les passeurs, et admettent à sur leur territoire les migrants « économiques » qui ont pénétré illégalement en Europe. Un rapport mensuel sera envoyé à Bruxelles sur les progrès constatés, ou non, en Turquie.

source : UE

 




L’Europe promet 1 milliard d’euros a la Turquie

europeLa commission europeenne promet un milliard d’euros à la Turquie pour l’appui humanitaire, sanitaire et psychologique aux Syriens et aux Irakiens qui sont sur son territoire, et pour leur intégration. Elle veut aussi faire de meilleures  conditions de vie dans les pays voisins, pour supprimer les causes qui poussent les demandeurs d’asile au départ.

Des fonds supplémentaires pourraient être debloqués, s’ajoutant aux 4,2 milliards pour les pays de la région. Le president Erdogan chiffre a près de 7 milliards d’euros l’accueil des réfugiés.

La Commission relancerait aussi les programmes de « réinstallation », pour une répartition ordonnée et sécurisée des  réfugiés "officiels". Aucun nombre précis de bénéficiaires n'est fourni pour ne pas creer d’autres polémiques et divisions entre Européens.

Bruxelles lancerait aussi  auprès des réfugiés en Turquie des programmes d’information sur les risques d'un exode. Elle Elle soutiendrait egalement des opérations de retour conjointes des migrants irréguliers, avec l’agence Frontex.




France : 33 000 sans-abri , 141 500 SDF, comment accueille-t-on « migrants » et « réfugiés »

Les associations d'aide aux sans-abri sont gênées : on leur disait qu'il n'y avait plus de place pour les SDF. Et soudain devant la mobilisation de l'opinion publique , on trouve de la place pour les migrants. Anne Hidalgo reconnait qu'il a fallu "pousser les murs". L'Humanité s'était déjà fait l'écho, en juin,  de l'expulsion d'un centre d'accueil de Nanterre, d'une trentaine de SDF, pour y loger des migrants explusés de Paris.

Etat des lieux, chiffres , et lexique des différentes appellations utilisées :

Un SDF n'est pas un sans-abri , pour être précis.

En effet les sans-abri sont des sans-logement.

Les SDF sont des gens qui n'ont pas d'adresse postale pour l'administration.

Le nombre de sans-abri en France est difficile à évaluer, à cause de l'absence d'outils statistiques appropriés, et aussi par le caractère nomade des sans-abri. La crise du logement  explique l'absence d'accès à un toit.

Statistiques France :

SDF = 141 500 personnes dont 30 000 enfants (en 2012)

Sans-abri =33 000 personnes sont "entre la rue et les accueils d'urgence". Cette population de SDF est masculine à 83 %, urbaine , et francilienne à 36 %.

100 000 personnes en durées longues dans des services d'hébergement social ou dans un logement bénéficiant d'un financement public.

Pas de logement personnel pour 38 000 personnes (en 2006) qui vivaient à l'hôtel (les moins de 20 ans sont 20%), parfois sans sanitaire ou cuisine.

79 000 chez des amis ou connaissances (en 2000).

Environ 5 millions de chômeurs.

Alors dans ces conditions , comment accueillir des réfugiés même "de guerre" ?SDF

sources : rapport de février 2015 de la Fondation Abbé-Pierre , INSEE,    wikipedia




L’Allemagne rétablit ses frontières : la fin de Shengen ?

migrantsL'Allemagne vient de rétablir ses frontières,  avec les premiers contrôles à la frontière avec l'Autriche.

Le Premier ministre hongrois a dit son «entière solidarité» avec l'Allemagne après cette décision «nécessaire». La République tchèque va aussi renforcer les contrôles à sa frontière avec l'Autriche . Ces annonces «soulignent l'urgence» de la situation selon la Commission européenne . Un moyen d'accroitre la pression alors qu'une réunion extraordinaire se tiendra lundi à Bruxelles entre les ministres de l' Intérieur de l'Union Européenne. 

sources : ministères de l'Intérieur d'Allemagne et de la République tchèque

Plus tôt dans la journée, la compagnie ferroviaire autrichienne ÖBB déclarait une suspension du trafic ferroviaire avec l'Allemagne.




Près d’ 1 million de migrants à la fin de l’année : l’Allemagne face aux défis économique et sociétal

allemagnePlus de 900.000 réfugiés et migrants ont été enregistrés en Allemagne depuis le début de l'année 2015

«Le nombre de 900.000 a été dépassé la nuit dernière dans le système de recensement national».

Le gouvernement fédéral allemand prévoyait 800.000 arrivées de migrants pour 2015, mais plusieurs responsables politiques avaient déjà avancé le chiffre d'un million. Certains estiment même leur nombre à 1 500 000 .

Cette politique d'asile devrait coûter à l'Allemagne 10 milliards d'euros cette année, quatre fois plus que l'an dernier .

L'État évalue à 13.000 euros par personne le coût annuel de la prise en charge des réfugiés par les communes : l'hébergement pendant l'examen de la demande d'asile, repas, médical et argent de poche + un demi-milliard d'euros pour les postes d'enseignants (600h de langue) payés par les États régionaux.  2000 employés vont être embauchés par l'Office fédéral de l'immigration et des réfugiés et les renforts policiers .L'administration devra se moderniser et s'assouplir pour les demandes de papiers.

En revanche quid de l'espace Shengen ?

70% des Français se disent pour sa suppression.

 

sources : porte-parole du ministère bavarois de l'Intérieur, Frankkfurter Allgemeine Zeitung, Institut National d'Etudes démographiques, sondage IFOP/Le Figaro
 




Une solution originale pour l’accueil des « migrants » ou « réfugiés » (de guerre ou économiques)

Un de nos lecteurs suggère une solution originale pour les réfugiés de Syrie, d'Irak , de l'"Etat islamique" : la ville de Mina en Arabie Saoudite où 3 millions de personnes peuvent être hébergées dans des tentes ultra-confortables. De plus en passant par l'Irak, la frontière avec l'Arabie Saoudite est toute proche .Autre avantage : mêmes culture & religion.

Ces tentes sont climatisées et ininflammables. Chaque tente a un haut-parleur, une télévision, un thermomètre, et un détecteur d´incendie.

Mina (ou Mîna) est à 5 km à l'Est de La Mecque, en Arabie saoudite. Il se trouve sur la route de La Mecque au mont Arafat.

Mina est connu pour son rôle dans le Hajj, le pèlerinage annuel musulman, où une cité de tentes peut accueillir des centaines de milliers de pèlerins.

Depuis novembre 2010, le site est desservie par le métro de La Mecque.

330px-Mina_Overviewles 

tentes

de Mina

 

 

 

 

source : wikipedia.frcarte




Echelles de nombres : 4 millions de « réfugiés » ou « migrants » de la Syrie et 1,36 milliard de Chinois

réfugiés,A l'heure où il est question des "réfugiés" ou "migrants" syriens , plusieurs millions au Liban et en Turquie , il est utile de rappeler les chiffres de la population dans les pays qui sont le plus peuplés . D'abord les réfugiés = environ 45 millions qui vivent en dessous du seuil de survie : 2$ par jour. Parmi ceux-ci le Liban , 4 millions d'habitants , a accueilli 1,5 millions de Syriens fuyant les combats, la Jordanie a accueilli, elle, 1,6 millions de Syriens.

Les pays les plus peuplés sont la Chine (1,36 milliard) devant l'Inde (1,276 milliard) les États-Unis (316,2 millions), l'Indonésie (248,5 millions), le Brésil (195,5 millions), le Pakistan (190,7 millions) et le Nigeria (174,9 millions).

En 2050, ce classement deviendra le suivant :  l'Inde en tête (1,65 milliard) devant une Chine moins peuplée (1,314 milliard) et le Nigeria qui, avec 444 millions d'habitants, passera devant les États-Unis (400 millions d'Américains).




Charles Aznavour appelle à repeupler les villages français avec les migrants

Aznav L'artiste Charles Aznavour appelle à nouveau le gouvernement français à repeupler les villages avec les migrants arrivés en France. "Ca me fait beaucoup de peine …"…de voir ces gens qui défilent avec leurs enfants, perdus" déclare Aznavour .

"C'est une chose que je n'ai pas connue, mais … mes parents (Arméniens ndlr) ont dû vivre cette vie-là", a-t-il ajouté.  Il rappelle son idée, exprimée au printemps, de repeupler les villages français avec les migrants. "Il s'agirait de nourrir les villages (avec ) des gens (…) de professions différentes. Toutes les professions sont sur la route, sans exception, il y a des médecins, des boulangers, des garagistes…

"Et à ce moment-là, on montrerait la France comme un modèle. On dirait: Regardez, ils ont fait des villages. On pourrait rouvrir les écoles, rouvrir des postes"

Il précise qu'il n'a pas contacté d'élus ni de responsables politiques à ce sujet mais rappelle qu'il sait "solliciter", comme en 1989 pour l'Arménie, alors touchée par un important tremblement de terre, lorsqu'il a fondé "Aznavour pour l'Arménie" avec son manager Lévon Sayan et l'ex-directeur de marque Barclay chez Universal, Régis Bakian.

source : AFP




59 millions 500 000 réfugiés & déplacés dans le monde en 2014

UNHCRLe nombre de déplacés et de réfugiés victimes des conflits dans le monde a atteint le chiffre record de 59 millions 500 000 personnes en 2014 .

Le HCR* déplore une hausse catastrophique  du nombre de personnes obligées de tout abandonner, forcées à fuir, avec 59,5 millions de déracinés à la fin 2014 en comparaison des 51millions de personnes délogées de l'année précédente

Le HCR publie un périodique "Réfugiés / Refugees" en plusieurs consacré aux mouvements migratoires suite à ces divers conflits armés dans le monde .

source : * Haut Commissariat pour les Refugiés (HCR) des Nations Unies.

camp




109 milliards de $ : c’est le montant des fonds transférés par les travailleurs migrants vers leur pays d’origine

envoisLes migrants qui vivent en Europe ont transféré ,en 2014, 109,4 milliards de dollars vers leurs pays d'origine .

Les pays qui sont les six premières sources des envois de fonds sont : la Fédération de Russie (20,6 milliards de dollars), le Royaume-Uni (17,1 milliards), l'Allemagne (14 milliards), la France (10,5 milliards), l'Italie (10,4 milliards) et l'Espagne (9,6 milliards).

C'est 75% de tous les envois en provenance d'Europe. 

Les pays destinataires, en 2014 :  environ un tiers des envois de fonds en provenance d'Europe, 36,5 milliards de $, étaient destinés à 19 pays des Balkans, de la Baltique et d'Europe orientale, y compris 10 Etats de l'Union européenne. Les deux autres  tiers , 72,9 milliards de dollars, ont été envoyés à plus de 50 pays non européens. Sur les 19 pays européens destinataires , neuf  pays dépendent le plus des envois de fonds en provenance d'Europe : les envois sont 22% du PIB de la Moldavie et 17% pour le Kosovo.  

En dehors de l'Europe, l'Afrique du Nord est la région qui dépend le plus des envois de fonds en provenance d'Europe.

source : FIDA (Fonds International de Développement Agricole) , agence de l'ONU à Rome
 




Augmentation spectaculaire du nombre de migrants passant par la Turquie

FrontexLes passages par cette route de la Méditerranée orientale ont augmenté de plus de 500% en début d'année . Depuis le 1er janvier 2015 , 100.000 passages irréguliers de la frontière de l'Union européenne, ont été constatés contre 40.000 sur la même période de l'année 2014.

Deux routes d'immigration sont importantes: celle de la Méditerranée centrale, allant de la Libye vers le sud de l'Italie, celle de la Méditerranée orientale allant de la Turquie vers la Grèce .

L'augmentation est spectaculaire : +550% pour la route passant par la mer Egée.  C'est aussi un changement du profil des migrants : en Méditerranée orientale , c'est une demande d'asile, avec plus de la moitié de Syriens, qui sont presque tous assurés d'obtenir le statut de réfugié en Europe , à cause du conflit en Syrie .

source : Frontex