Artsakh (Nagorny / Haut Karabagh) (2) : comment on en est arrivé là …

La situation s’envenime en février 1988, quand le parlement de la région vote son rattachement à l’Arménie. Des combattants armés arméniens causent la mort de deux Azéris et provoquent la fuite de milliers de familles. L’incident est enflammé en Azerbaïdjan, à Soumgaït, où les Arméniens sont pourchassés pendant trois jours jusqu’à ce que l’Armée rouge vienne rétablir l’ordre. Le pogrom de Soumgaït est un pogrom causant la mort de civils arméniens dans la ville de Soumgaït (en azéri Sumqayıt) en République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan (en URSS) le 27 février 1988 au tout début de la guerre du Haut-Karabagh. Le nombre officiel de victimes fourni par les autorités s'élève à 30 personnes civiles.…

Lire la suite

Gilbert-Luc Devinaz: Violation du territoire souverain de l’Arménie par l’Azerbaïdjan

Gilbert-Luc Devinaz

Pour M. Gilbert-Luc Devinaz, Président du Groupe d'amitié France-Arménie, l'escalade de la violence doit cesser immédiatement. Jeudi 15 septembre 2022 À la suite des événements survenus le 12 septembre 2022, M. Glbert-Luc Devinaz (SER – Rhône), président du groupe d'amitié France-Arménie du Sénat, a estimé qu'un échelon a été franchi dans la gravité des violations du cessez-le-feu conclu le 9 novembre 2020 entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie : le territoire souverain de l'Arménie  a été violé par les forces azerbaïdjanaises, causant des dizaines de morts de part et d'autre. Pour le…

Lire la suite

L’armée d’Azerbaïdjan attaque le sud de l’Arménie : manifestation jeudi 15 septembre à 18h devant le Quai d’Orsay à Paris angle rue de l’Université/ esplanade des Invalides

  Le peuple arménien s'est de nouveau réveillé aujourd'hui devant la dure réalité de la guerre en Arménie et en Artsakh. Juste après minuit, heure locale, le 13 septembre, l'Azerbaïdjan a lancé une attaque à grande échelle sur le territoire souverain de l'Arménie, bombardant plusieurs villes et villages à la frontière centrale et sud-est. Les infrastructures militaires et civiles ont continué d'être ciblées jusque tard dans la matinée, et le Premier ministre Nikol Pashinyan a annoncé 49 victimes militaires confirmées, affirmant que ce nombre devrait augmenter. Selon la dernière mise à jour…

Lire la suite

L’armée d’Azerbaïdjan essaye d’avancer en territoire d’Arménie

Les combats font rage entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.  Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a eu des entretiens avec le président russe Vladimir Poutine, son homologue français Emmanuel Macron et le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken pour leur demander de réagir face à l' agression  de l'Azerbaïdjan, , mardi 13 septembre. Lors de ces entretiens séparés, Nikol Pachinian a dit espérer « une réponse appropriée de la communauté internationale » alors que des affrontements sont en cours à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan . Des affrontements sont en cours mardi 13 septembre à la frontière entre les deux pays . Les forces de…

Lire la suite

« Mais toi non plus tu n’as pas changé.. » : les « aspirations » de la Turquie

Comme si c'était hier …: Le journal du deuxième Premier ministre  et le permier ministre des Affaires Etrangères de la première Répub-  lique arménienne (mai 1918 – 29 novembre1920) Avédis Khadissian. Au lendemain de la proclamation de l'indépendance, il se rend a Batoumi (*) afin de négocier  avec le représentant  du gouvernement ottoman, Vehip pacha (**)   "Les entretiens, déroulés en francais, ont debute le 29 mai a Batoumi. Pendant la premiere session Vehip pacha a personnellement dessiné sur une carte , les frontières  de notre république (d'Arménie,ndlr) qui englobait 9,000 km2…

Lire la suite

Quand les soviets voulaient rendre l’Artsakh (Haut Karabagh) à l’Arménie

En 1933, l'annexion de l'Artsakh (Haut-Karabagh, ndlr) était déjà à l'ordre du jour de l'Arménie soviètique. Au premier secrétaire du parti communiste azerbaïdja- nais  Ruben Ghougas Rubenov  succédait, en 1933, Mir Jafar Baghirov qui ne pouvait etre nommé que par le tandem Staline-Beria. Durant son mandat (1933-1953) Baghirov , considéré  comme "le père du peuple",  est appelé "Staline local". Des dizaines de milliers de personnes, principalement des Arméniens, sont victimes, pendant son règne, de  sévices policiers et de déportation en Siberie. En 1945, le premier secrétaire du parti communiste d'Arménie, Grigor Haroutounyan…

Lire la suite

« Ce grand pays démocratique… »

Joe Biden

Le 23 décembre dernier, Joe Biden signe une loi interdsant l'achat des produits en provenance de Xinjiang, en Chine, qui seraient manufacturés du travail forcé des Ouïghours, une ethnie musulmane sunnite "persecutée" selon les bien-pensants atlan- tistes. Il est surprenant qu'aucun digitaire musulman ne s'insurge (sauf Erdogan, prétendant auto-procla- mé au califat) alors que des fatwas sont jetées sur des individus à la première insulte à la religion et  des ordres de tuer contre professeurs et caricatu- ristes. Il est concevable  qu'il est question de calculs éco- nomiques ou géostrategiques et dans le même…

Lire la suite

« France mère des arts , des armes & des lois »

A l’occasion de la Journée Internationale de la Francophonie le ministère des Affaires étrangères d’Arménie a publié une déclaration, où on lit : « L’Arménie qui préside actuellement le Sommet de la Francophonie attache une grande importance à la célébration de la Journée Internationale de la Francophonie qui symbolise la paix, la solidarité, la tolérance et la diversité culturelle…. Nous devons constater avec regret que ce ne sont pas tous les pays de notre région qui partagent ces valeurs universelles…..Lors de l’agression de l’Azerbaïdjan contre l’Artsakh ,le soutien de nombreux membres…

Lire la suite