vendredi 12 août 2022 - 02:36 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

« Moscou , les plaines d’Ukraine.. » , la nouvelle route de la soie, le Kazakhstan , l’Arménie ….

Le 12/01/2022 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

En 1988, le premier président arménien Lévon Der

Bedrosyan dans un article "Guerre et Paix" sollici-

tait  les membres du gouvernement et les instances

politiques et militaires du pays ainsi que les autori-

tés de l'Artsakh (Nagorny/Haut Karabagh, ndlr)  pour un processus de négociations

avec l'Azerbaïdjan, convenable à la fois pour  les 

Arméniens et  les Artsakhiotes.

Robert Kotcharyan, Serge Sarkissyan et Samvel Baba-

yan qui aspiraient au pouvoir se sont opposés au processus forcant L.Der Bedrosyan à démissionner

sous la menace d'un coup d'Etat militaire, l'accusant

de l'intention de livrer l'Artsakh. C'était le 8 janvier

1998.

L'année suivante, un événement a empêché une

entente se faire pour plusieurs années faute d'un

négociateur representatif. En effet Garen  Demir-

jiyan , ancien dirigeant communiste et président

du Parlement d'alors et Haidar Aliev (le père de

l'actuel president azéri), issus tous les deux du

serail (le Kremlin), utilisant un logiciel commun,

auraient pu trouver une voie de négociation.  Mais

l'intrusion d'un groupe d'hommes armés dans

l'enceinte du Parlement arménien, en octobre 1999,

se concluait par un bain de sang et Garen Demirjian

était parmi les victimes.

Sous l'influence des Etats-Unis et suite à la diploma-

tie du football une tentative de relation avait égale- 

ment échoué.

Aujourd'hui le paysage géopolitique est  sombre pour l'Arménie ayant une position de perdant et une

solution pro-arménienne semble difficile à réaliser.

Rien que suite au dernier conflit dont le bilan est

de 5,000 pertes humaines et autant de blessés, l'es-

poir d'une vie sera une lutte pour la survie ou une

résistance à la mort dans un pays enclavé.

L'héritage des Kotcharyan et Sarkissyan est une

Arménie exsangue, ruinée par la corruption et

nourrie par un faux patriotisme opérant contre la

structure de l'Etat.

 

P.S. A 2 jours de la rencontre à Moscou entre 

les représentants armenien et turc, Ankara pourrait

annuler le processus en raison  des événements du 

Kazakhstan. L'Armenie était la seule entrave de la

Route de la soie mais une présence militaire russe

accrue au Kazakhstan , pourrait chambouuler les plans de  la Turquie qui demanderait un report afin 

d'élaborer une politique en fonction de la situation.

 

Zaven Gudsuz   zaven471@hotmail.com

Zaven Gudsuz est diplômé d'économie de l'Université de Nantes  en France.

——————————————————————————————————————–

La nouvelle route de la soie

C'est un chantier titanesque. L'Europe, la Chine et les pays d'Asie centrale sont engagés dans la construction d'un nouvel axe commercial majeur. La nouvelle route de la soie pourrait redistribuer les cartes, à l'heure où la mondialisation de l'économie fait pencher la balance vers l'Est. Plusieurs tronçons ont déjà été transformés en autoroute.

La partie chinoise de cette route sera constituée des passages par Lianyungang, dans la province du Jiangsu, et Xi'an, dans la province du Shaanxi, et par la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

Cette route pourrait alors rejoindre l'Europe en passant par le Kirghizistan, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l'Iran et la Turquie. Côté chinois, on achève le Xinsilu, une quatre-voies de 5 000 km qui relie la mer Jaune aux monts Tian. L'axe a pour but de délester la route maritime, par laquelle transitent des millions de conteneurs par an.

Deux autres routes sont envisagées pour rejoindre l'Europe : une passant par le Kazakhstan et la Russie, et l'autre traversant le Kazakhstan via la mer Caspienne. Les travaux ne sont pas financés par l'Union européenne, qui n'apporte aucune aide logistique. Les bailleurs sont la Banque européenne de développement, la Banque asiatique de développement, la Banque islamique de développement.

Cette route permettra notamment de faciliter le commerce entre la Chine populaire et les pays d'Asie centrale, dont les échanges s'élevaient à 25,2 milliards de dollars américains en 2008.

Une liaison ferroviaire allant de la région autonome ouïghoure à l'Iran et desservant le Tadjikistan, le Kirghizistan et l'Afghanistan est également envisagée17.

La route du sud, via la Turquie et l'Iran, est pour l'instant délaissée en raison des sanctions de l'ONU imposées à l'Iran. Ce pays est par ailleurs en conflit avec ses voisins sur le partage des eaux de la mer Caspienne.

source : wikipedia

 

 

image_pdfimage_print


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !