Le porte-parole du président turc Erdogan appelle les Arméniens ses « frères & soeurs » mais ressort la fable de la « commission qui statuera… »

Le directeur  de la communication de la Présidence de la Republique de Turquie,
Fahrettin Altun. :
 
"-C'est une résolution sombre pour ceux pour qui les  bonnes relations , entre deux peuples,
 ont une  importance.
-Ceux qui ont voté seront responsables d'avoir ruiné une  relation stratégique dans 
 une zone turbulente du globe.
-Le President R.T.Erdogan a déjà exprimé sa sympathie et ses condoléances  au
 peuple arménien.
-La Turquie est prête à participer à une commission  qui statuera sur les tristes
 événements de 1915 dont ont souffert  Turcs et Arméniens

-Nous appelons  nos soeurs et frères arméniens  à réfuter les manipulateurs  de

 l'Histoire qui sont les effets d'un grand dessein politique.
 -Pendant des siècles , nous (Arméniens et Turcs) avons vécu ensemble et l'Histoire 
  nous enseigne que les puissances étrangères ont sécrété de la souffrance pour
  les peuples  vivant paisiblement sur le sol anatolien."
 
Note du rédacteur :
-Des musulmans non sunnites ( Iraniens (chiites) etc.) les Alévis les Kurdes étant considérés ennemis,
  l'appellation "frères et soeurs"  est flatteuse pour les Arméniens.
-Nous n'avons pas "vécu ensemble". Suite à l'occupation turque , Arméniens et Turcs ont
 vécu  en voisins contraints.
Ministres, députés ,militaires émetront des déclarations similaires.
Selon la tradition, l'Ambassadeur à Washington sera rappelé à Ankara, pour
consultation et y restera aussi longtemps  pour qu'une formule diplomatique soit  conçue
pour lui permettre de regagner le poste "dans l'honneur".
 
Zaven Gudsuz
 
———————————————————————————————————————————
"..participer à une commission qui…" : le gouvernement turc maintient sa position : combien de temps sera-t-elle tenable ?
 
Evidemment on n'en est plus là . Mais arrive, arrivera  l'épineuse question des réparations : les biens nationaux et les biens des Arméniens .
Le total a fait l'objet d'une estimation de 1000 milliards de $.
Qui va payer ? Les Etats-Unis , l'Europe ? la Russie ? la Turquie?
 
Les grandes puissances , l'Allemagne , la France, le Royaume-Uni , la Russie , ont toutes joué un certain rôle , parfois pas très glorieux , parfois courageux (marins français qui sauvent les Arméniens du Musa Dagh), dans ce génocide du XXème siècle.
 
L'Histoire avance , passionante…
 
La rédaction
 
 
 
 
 
 
 
 
 



38 ans deja : anniversaire de la revolution islamique en Iran

En Iran , le 38eme anniversaire de la revolution islamique a donne lieu a des manifesttions marquees par l'anti-americanisme de la foule , suite aux sanctions anti-immigration de Donald Trump.Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour feter la Revolution qui a vu la fin de la dynastie Pahlavi. Le Shah est mort d'un cancer et l'imperatrice vits aux USA ainsi que son fils , l'heritier du trone.

Le commandant des forces spéciales iraniennes Qods Ghasem Soleimani et le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie nucléaire Ali Akbar Salehi ont pris part aux manifestations .

Dans son discours devant le public sur la place Azadi (place de la Liberté) de Teheran , le président iranien Hassan Rouhani a mis en garde les forces étrangères qui parlent le « langage des menaces » contre la République islamique iranienne .

source :l'agence de nouvelles iranienne Mehr.




L’Iran , (un pays à nouveau fréquentable) et ses Arméniens, mardi 8 novembre 2016 à 20h

MARDI 08 NOVEMBRE 2016

 à 20h00 

"Les Arméniens en Iran" 





Avec photos et expérience in situ !

par Dr Alice Pambuccian Grigorian

Centre Culturel Alex Manooguian

118 rue de Courcelles

75017 Parisiran métro Courcelles




L’Iran abat un drone qui a violé son espace aérien près de sa frontière avec l’Irak

iran-en-rouge11-550x400_cLe commandant de la défense iranienne de la province de Kermanshah, en Iran, a déclaré qu'un drone de reconnaissance, non armé , qui avait violé l'espace aérien de l'Iran, près de la frontière avec l'Irak, a été abattu.

Un drone de "reconnaissance" a violé l'espace aérien, il a été identifié par les systèmes de surveillance et "abattu" par un missile, a déclaré Farzad Feyredouni , le responsable de la défense aérienne.

L'origine, la mission du drone de reconnaissance et la date de sa destruction n'ont pas été révélées.

 

source : agence officielle iranienne Irna , l'Orient, le Jour

 

 




80 millions d’Iraniens , 80 milliards de $ de contrats , et nous et nous et nous : Peugeot-Citroën, Airbus

Iran khodroAprès les représentants des industries textiles et du machinisme agricole, quatre chambres de commerce et d'industrie – Paris, Marseille, Strasbourg et Grenoble – ont fait un voyage exploratoire en Iran.

Une délégation du Medef est rentrée mi-juin de Téhéran, où elle a préparé le déplacement d'une cinquantaine d'industriels  fin septembre.

La levée des sanctions occidentales laisse prévoir 5 à 10% de croissance pendant 5 ans .

Un des principaux producteurs mondiaux de gaz et de pétrole, avec une jeunesse éduquée tellement dans l'attente de l'ouverture, l'Iran concentre tous les espoirs des industriels français. Peugeot-Citroën négocie une coentreprise avec son partenaire historique Iran Khodro ,pour fabriquer la 301, la voiture réservée aux émergents.

Les hommes politiques français  ont décidé une présence en force. Après la visite en mai de quatre sénateurs (deux UMP, un PS ,un PC), ce sera le président du Sénat, Gérard Larcher, et l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin  vers le 19 juillet, peu avant celle de l'ex-ministre de la Défense, Hervé Morin.  Laurent Fabius ira le 20 Juillet .Stéphane Le Foll à l'Agriculture devrait lui succéder à l'automne.

La compagnie aérienne Mahan Air, propriété de la famille Rafsandjani, vient d'acheter – via un intermédiaire – neuf Airbus, d'occasion. Si Iran Air est client de l'américain Boeing, Mahan Air, de son côté, pourrait faire le choix d'Airbus .




La Russie va livrer ses missiles S-300 à l’Iran

S-300La Russie  a confirmé la fin avec succès des négociations pour la vente de missiles russes S-300 à l'Iran.

 La  date de livraison, fin 2015  comme l'avait laissé entendre l'Iran la veille, n'a pas été confirmée par Moscou.

. "La décision de livrer des S-300 à l'Iran est prise, mais la mise en oeuvre de ce projet demande un certain temps "  a déclaré le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité russe.

Le président Vladimir Poutine a autorisé cette vente en avril dernier au grand dam des Américains qui ont dit que ça n'aiderait pas à la conclusion des accords sur le nucléaire iranien .
 

source : Interfax , citant le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité russe Evguéni Loukianov

————————————————————————————————-

Le S-300 est destiné à protéger les sites stratégiques les plus importants d'un État contre des bombardements massifs, d'avions de combats, de missiles balistiques et de croisière  tactiques d'une portée de moins de 1 100 kilomètres .




Les Iraniens vont se rassembler massivement à Villepinte , le 27 Juin, pour crier leur aspiration à la liberté

sans-titre (17)L'Iran a commencé une stratégie de négociations sur le nucléaire . Du côté occidental , on respire : les USA se sontt précipités pour déclarer une victoire diplomatique avec la signature d'un accord. Les sociétés occidentales dont les sociétés françaises piaffent d'impatience de reprendre pied en Iran .

Du côté iranien deux options : préserver et cacher l'essentiel de l'infrastructure permettant d'acquérir l'arme nucléaire & geler la partie visible du programme pour rassurer les Occidentaux .C'est l'option du "Guide suprême " Ali Khamenei .Le président Rohani est un simple exécutant. Périlleux exercice car les Occidentaux ont déjà gouté aux joies du double-langage iranien en 2003.

Mais  le récent rapport du Fonds Monétaire International doute d'une reprise de l'économie iranienne même en cas de levée partielle des sanctions.

L'autre option serait de renoncer au programme nucléaire militaire en échange de la levée des sanctions et empêcher l'effondrement économique du régime .

Renoncer aux programme est la terreur d'une partie des Iraniens  : le Guide suprême ,les gardiens de la révolution, les miliciens du Bassidj, les députés et fonctionnaires conservateurs, une partie des religieux  et les employés de secteurs militaro-nucléaires qui y  perdraient leurs jobs .

Alors que les Iraniens de la mère-patrie sont soumis au silence de la  répression, ceux de la diaspora , la Résistance iranienne , des centaines de personnalités vont se réunir à Villepinte, le 27 Juin , pour crier , une nouvelle fois, leur aspiration à la liberté et au respect des droits de l'homme. Pas sûr qu'ils soient entendus.

sources : FMI, FEMO et Wall Street Journal