Pour 63 milliards Bayer prend Monsanto mais va abandonner le nom

image_pdfimage_print

Inventeur du glyphosate, herbicide sur la sellette en Europe pour ses conséquences sur l'environnement et la santé, Monsanto, leader mondial des OGM, avait lui-même songé à changer son nom, symbole des dérives de l'agrochimie.

Les marques du groupe américain connues des agriculteurs comme Dekalb (semences de maïs, colza), Seminis (semences potagères) , De Ruiter (semences potagères) seront conservées.

Bayer gardera le nom de l'herbicide au glyphosate de Monsanto, le Roundup.

Le chimiste allemand sort transformé de cette acquisition : c'était un géant de la pharmacie, pour les deux tiers de son chiffre d'affaires.

Bayer est maintenant sur ses deux pieds.

Il a dû céder 9 milliards de dollars (plus de 7,5 milliards d'euros) , notamment dans les semences, à son compatriote BASF pour avoir le feu vert des autorités de la concurrence .

Son chiffre d'affaires (porté de 35 à 45 milliards d'euros) est dès lors équitablement réparti entre la pharmacie et l'agrochimie.

 

image_pdfimage_print
Suivez-nous !