lundi 23 septembre 2019 - 05:42 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Inauguration de l’exposition ARMENIACA à Bruxelles

Le 14/12/2011 | Par | Catégorie: ARCHIVES



image_pdfimage_print

Après Erevan, Venise et Milan, l’inauguration de l’exposition « Les pionniers de l’étude du patrimoine architectural arménien » s’est tenue le lundi 5 décembre à Bruxelles.

ArmeniacaCette exposition est l’aboutissement du projet européen Armeniaca consacré à la préservation, à la digitalisation et à la mise en valeur d’archives concernant le patrimoine architectural arménien.

Ce projet a été sélectionné et soutenu par la Commission Européenne dans le cadre du Volet 1.3. du programme Cadre «Culture 2007-2013».

Un site internet sur la base de données www.armeniaca.eu est accessible au public.

À l’initiative de l’UGAB Europe, coordinateur du programme Armeniaca, et de ses partenaires, le Centro Studi e Documentazione della Cultura Armena (CSDCA Italie), Research on Armenian Architecture (RAA) et Inside Europe, cette exposition est en Belgique du 3 décembre 2011 au 7 janvier 2012 dans le hall principal du site de « Tours et Taxis » à Bruxelles.

Environ 300 personnes ont assisté au vernissage en présence de Sona Attamian, secrétaire générale et Michel Sabbagh, trésorier de l’UGAB Europe pour admirer cette exposition qui a débuté par une série d’interventions. Nicolas Tavitian, administrateur de l’UGAB Europe, a souligné la richesse extraordinaire du patrimoine architectural arménien, mais aussi sa situation singulière, puisqu’il est dispersé dans de nombreux pays, ce qui rend sa sauvegarde et son étude particulièrement difficiles.

Bernard Coulie, professeur à l’Université Catholique de Louvain, le meilleur spécialiste belge du monde Arménien, a évoqué l’importance de l’architecture arménienne, qui a su contribué à développer très tôt des formes et des techniques architecturales adoptée ensuite dans le reste du monde chrétien, y compris en Europe. Bernard Coulie a également souligné les menaces auxquelles les monuments sont très souvent soumis, notamment l’abandon, qui rend les bâtiments vulnérables aux dommages causés par le temps ou par les hommes, ainsi que les tentatives de restauration abusives.

Raymond Kevorkian, historien et coordinateur du projet Armeniaca au nom de l’UGAB, a donné un aperçu général du projet Armeniaca, la nouvelle base de données des archives photographiques et documentaires sur l’architecture arménienne, et a présenté les collections et les personnalités des chercheurs et architectes qui ont travaillé, ces dernières décennies, à la redécouverte et à l’étude du vaste patrimoine arménien en péril.

Gayanè Casnati, chercheuse au CSDCA et commissaire de cette exposition, a présenté les pionniers de l’étude de l’architecture arménienne, en les illustrant par du matériel photographique. Leur travail permet aujourd’hui d’envisager la sauvegarde ou la restauration de centaines d’édifices de grande valeur, dispersés en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et dans le Caucase.

Pour clôturer cette soirée, le film « Armenian Legacy of Europe », un documentaire unique consacré au patrimoine arménien en Europe de l’Est, réalisé par la Fondation Renaissance (Ukraine), a été projeté pour la première fois en Belgique.

Source :
http://agbueurope.org/culture/inauguration-armeniaca-bruxelles/



Tags: , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !