jeudi 19 juillet 2018 - 23:19 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Lapsus, incompétence ou provocation : le sénateur Kennedy traite le Ministre Sergueï Lavrov « d’ambassadeur »

Le 11/07/2018 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



pub
image_pdfimage_print

Le déplacement de membres républicains du Congrès US en Russie (en prévision du sommet Vladimir Poutine & Donald Trump le 16 juillet) a eu lieu du 30 juin au 5 juillet 2018.

Lors de cette visite, la première depuis 2014, la délégation américaine a eu des rencontres à Moscou et Saint-Pétersbourg et a pris part à une réunion plénière de la Douma d’État (chambre basse du parlement russe).

Le sénateur de la Louisiane John Kennedy a expliqué que  sa rencontre avec Sergueï Lavrov a été l’étape la plus difficile de sa visite. 

«C’est un bagarreur», c’est ainsi qu'il a qualifié le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères . 

«Le ministre aime provoquer, exercer des pressions, ce qui n’est pas à mon goût»s'est-il indigné.

Prié de donner un exemple, le sénateur US John Kennedy a répondu: «Par exemple, lorsque je me suis adressé à lui en disant "Monsieur l’ambassadeur", il s’est mis à expliquer d’une manière très démonstrative qu’il n’était pas ambassadeur, mais ministre des Affaires étrangères. […] Il a une attitude hostile»,.

Soit le sénateur John Kennedy ne lit pas ses dossiers, soit il a fait un lapsus , ou encore il a fait une provocation .

«C’est un bagarreur. L’impression qu’il a laissée est d’être celle d’un gars qui a réussi à faire son trou parce que c'était un petit malin et a ainsi atteint le sommet. C’était une rencontre très tendue», s'est remémoré le sénateur.

Collaborer avec les autorités russes, c’est comme «avoir affaire à la mafia», déclare le sénateur. 

Le sénateur Kennedy qui a menacé dans une interview à un journal russe de prendre des «mesures draconiennes» à l’encontre de Moscou, a juste exigé que la Russie «cesse de fourrer son nez dans les élections» américaines, «dégage » de l’est de l’Ukraine et de Crimée, «arrête de faire l’imbécile» en Syrie et «empêche l’Iran de s’ancrer dans le sud de la Syrie». 

Commentant les propos du sénateur sur la «mafia», le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a dit ne pas être au courant du contexte dans lequel ils ont été tenus. Il a ajouté qu’au Kremlin on est conscient que l’establishment américain est «otage de stéréotypes et se trouve sous d’énormes pressions russophobes internes».

  source : interview à CNN 



Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !