mercredi 18 juillet 2018 - 22:29 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

22 Mars 1968 : naissance du mouvement du 22 mars 1968 .Et 22 mars 2018: les Français font ce qu’ils font le mieux : la grève

Le 22/03/2018 | Par | Catégorie: SOCIÉTÉ



pub
image_pdfimage_print

Le 22 mars 1968 , je sortais de la Bibliothèque Ste Genviève , place du Panthéon à Paris, quand j'ai croisé une bande de jeunes qui couraient en sens inverse et qui m'ont lancé "ne reste pas là , cours!" , suivis par ce qu'on appelait alors des gendarmes mobiles. Comme j'avais rebroussé chemin et leur tournais le dos, j'ai reçu un coup de matraque .Résultat : je n'entendais plus d'une oreille. Après cela j'ai participé à toutes les manifs dont les vdettes étaient Daniel Cohn-Bneidt et Alain Gesmar.

Le Mouvement du 22 Mars est un mouvement étudiant français, antiautoritaire2 et d'inspiration libertaire3, fondé dans la nuit du vendredi  à la faculté de Nanterre.

Resté dans l'histoire pour la conjugaison originale de revendications de vie quotidienne — possibilité pour les garçons d'aller dans les chambres des filles de la résidence universitaire — et son opposition à la guerre du Viêt Nam, il est l'un des éléments déclencheurs des événements de mai-juin 1968.

Mouvement spontanéiste5, le 22 mars émerge par sa pratique systématique de l'action directe(occupations de bâtiments administratifs, notamment) et se développe grâce à la démocratie directe en assemblées générales ouvertes à tous. Tout en refusant l'institutionnalisation en « organisation », il provoque un processus d'auto-organisationn 1 des étudiants « ici et maintenant »6.

Inspirés notamment par le mouvement Provo des Pays-Bas1, les modes d'action souvent provocateurs (happening, prises de parole sauvages, interruptions de cours, refus systématique de toute autorité, fût-elle symbolique) et, surtout, la critique virulente du contenu de l’enseignement universitaire attirent l'attention au-delà des cercles restreints des étudiants politisés7.

Mouvement hétéroclite, il réunit des libertaires, des situationnistes, des trotskistes, des futurs mao-spontex, des chrétiens de gauche, des « sans étiquettes », etc.1 Daniel Cohn-Bendit en est la personnalité la plus médiatisée.

Il est interdit par le gouvernement dans le cadre du décret du 12 juin 1968 portant dissolution d'organismes et de groupements en même temps qu'onze autres mouvements d'extrême gauche.

source : wikipedia

 

 



Tags: , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !