1

« Une histoire de fou » sortie en DVD, BRD et VOD

DARKSTAR

Robert Guédiguian signe un film centré autour du génocide arménien et ses conséquences, faisant écho à son histoire personnelle.

SELECTION OFFICIELLE – Festival de Cannes

UNE HISTOIRE DE FOU

Robert Guediguian pour Une histoire de fou en DVD Un film de Robert Guédiguian

Avec Simon Abkarian, Ariane Ascaride, Grégoire Leprince-Ringuet

SORTIE EN DVD, BRD ET VOD LE 5 AVRIL

Prix de vente conseillé: DVD 19.99 € / BRD 24.99 €

SYNOPSIS

Une histoire de fou en DVD BERLIN 1921, Talaat Pacha, principal responsable du génocide Arménien est exécuté dans la rue par Soghomon Thelirian dont la famille a été entièrement exterminée. Lors de son procès, il témoigne du premier génocide du 20ème siècle tant et si bien que le jury populaire l’acquitte.

SOIXANTE ANS PLUS TARD, Aram, jeune marseillais d’origine arménienne, fait sauter à Paris la voiture de l’ambassadeur de Turquie. Un jeune cycliste qui passait là par hasard, Gilles Tessier, est gravement blessé.

Aram, en fuite, rejoint l’armée de libération de l’Arménie à Beyrouth, foyer de la révolution internationale dans les années 80. Avec ses camarades, jeunes arméniens du monde entier, il pense qu’il faut recourir à la lutte armée pour que le génocide soit reconnu et que la terre de leurs grands-parents leur soit rendue.

Gilles, qui a perdu l’usage de ses jambes dans l’attentat, voit sa vie brisée. Il ne savait même pas que l’Arménie existait lorsqu’Anouch, la mère d’Aram, fait irruption dans sa chambre d’hôpital : elle vient demander pardon au nom du peuple arménien et lui avoue que c’est son propre fils qui a posé la bombe.

Pendant que Gilles cherche à comprendre à Paris, Anouch devient folle de douleur à Marseille et Aram entre en dissidence à Beyrouth… jusqu’au jour où il accepte de rencontrer sa victime pour en faire son porte parole.

Interview exclusive entre Jean-Jacques Saradjian et Robert Guédiguian pendant le festival de Cannes 2015

Jean-Jacques Saradjian et Robert Guédiguian

Jean-Jacques Saradjian et Robert Guédiguian

Achetez le DVD en ligne :

Fnac

Amazon.fr

Éditeur :

Diaphana Distribution




Interview exceptionnelle entre Jean-Jacques Saradjian et Robert Guédiguian pour NHM TV à l’occasion du 68ème festival de Cannes et de la sortie de son nouveau film

Jean-Jacques Saradjian et Robert Guediguian

Jean-Jacques Saradjian et Robert Guediguian

 

A l'occasion de la sortie de son nouveau film, "Une histoire de Fou", Jean-Jacques Saradjian a eu le plaisir et l'exclusivité d'Interviewer Robert Guédiguian pendant le 68 ème festival de Cannes.

Un film poignant et formidablement orchestré avec la complicité d'illustres acteurs et actrices tels que Ariane Ascaride, Simon Abkarian, Serge Avédikian, Grégoire Leprince-Ringuet, Syrus Shahidi, Gérald Papazian, etc..

Le film sortira officiellement en salle le 11 novembre 2015 et nous vous invitons à le voir car c'est un très bon film !

Une Histoire de Fou

Liens connexes :

Lien vers l'interview officielle sur YouTube

Diaphana Distribution




Palmarès Cannes 2015 – La Caméra d’or a été attribuée à La Tierra y la Sombra, de Cesar Augusto Acevedo

Sabine Azéma, César Augusto Acevedo et John C. Reilly

Sabine Azéma, César Augusto Acevedo et John C. Reilly © AFP / V. Hache

La Caméra d'or a été attribuée à La Tierra y la Sombra, de Cesar Augusto Acevedo.

Après avoir reçu le prix des mains de l'actrice Sabine Azéma, la présidente du Jury de la Caméra d'or, et de l'acteur John C. Reilly, qui a auparavant interprété "I'm just a gigolo", le lauréat a déclaré :

« C'est un immense honneur. Je tiens à remercier le jury et tous ceux qui rendent ce festival possible. Je souhaite remercier la Semaine de la Critique pour son amour du cinéma. Merci également à toute l'équipe du film, qui a rendu ce rêve possible. Je tiens enfin à dédier ce prix à tous les paysans de Colombie. Ce sont eux, les héros de ce pays. Je veux leur dire qu'ils ne sont pas seuls ».

Sources :

Festival de Cannes 2015

Page officielle FaceBook




Ce soir sur le Red Carpet, « DHEEPAN » un guerrier par Jacques Audiard en Compétition pour la Palme d’Or

Jacques Audiard revient cette année dans la Compétition avec Dheepan. Un film sur l’exil politique et l’espoir de se reconstruire dans un pays qui n’est pas le sien. C’est un retour très attendu pour le réalisateur De Rouille et d’Os.

Dheepan

Jacques Audiard n’est pas revenu dans la Compétition depuis 2012, où il avait présenté De rouille et d’os. Ce jeudi, le réalisateur a tenu la conférence de presse de son nouveau long métrage, Dheepan, sur l’exil d’un guerrier tamoul à Paris.

Dheepan

Équipe du film – Photocall – Dheepan © FDC / Thomas Leibreich

Dheepan

Jacques Audiard – Conférence de presse – Dheepan © FDC / Cyril Duchene

SYNOPSIS

Dheepan

Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille se font passer pour une famille. Réfugiés en France dans une cité sensible, se connaissant à peine, ils tentent de se construire un foyer.

To escape the civil war in Sri Lanka, a former soldier, a young woman and a little girl pose as a family. They end up settling in a housing project outside Paris They barely know one another, but try to build a life together.

Dheepan

Télécharger l'intégralité du dossier de presse en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous :

Dossier de presse DHEEPAN au format PDF

Sources :

Festival de Cannes 2015

Page officielle FaceBook




SHAN HE GU REN (Mountains May Depart) par Zhang-Ke JIA ce soir pour la dernière montée des marches

Mountains May Depart

Shan He Gu Ren. S’il fallait traduire le titre, ce serait par « les vieux amis sont comme la montagne et le fleuve ». Immuables, en somme. Mais le temps qui passe peut altérer le roc et Jia Zhang-Ke, sélectionné en Compétition pour la quatrième fois, s’en fait le témoin.

Mountains May DepartSylvia CHANG, JIA Zhang Ke, Tao ZHAO – Photocall – Shan He Gu Ren (Moutains May Depart) © FDC / Mathilde Petit

Mountains May Depart

Conférence de presse – Shan He Gu Ren (Moutains May Depart © FDC / Théophile Delange

SYNOPSIS

Mountains May Depart

Chine, fin 1999.

Tao, une jeune fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d’enfance, Zhang et Lianzi. Zhang, propriétaire d’une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liang travaille dans une mine de charbon.

Le cœur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar.
Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l’Australie comme promesse d’une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de ces personnages face à leur destin.

 Mountains May Depart - JIA Zhang Ke

Télécharger l'intégralité du dossier de presse en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous :

Dossier de presse Shan He Gu Ren au format PDF

Sources :

Festival de Cannes 2015

Page officielle FaceBook




En exclusivité ce soir sur le Red Carpet « La Loi du Marché » par Stéphane Brizé avec Vincent Lindon

La Loi du marché par Stéphane Brizé

Pour sa première Sélection au Festival de Cannes, le réalisateur Stéphane Brizé présente en Compétition son film « La Loi du Marché ». Un drame social au cœur de l’intime, porté par l’interprétation d’un Vincent Lindon entouré d’acteurs amateurs.

La Loi du marché par Stéphane Brizé

Équipe du film – Photocall – La Loi du marché © FDC / Théophile Delange

La Loi du marché par Stéphane Brizé

Équipe du film – Conférence de presse – La Loi du marché © FDC / Cyril Duchene

 

La Loi du marché par Stéphane Brizé

SYNOPSIS

À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?

 

La Loi du marché par Stéphane BrizéTélécharger l'intégralité du dossier de presse comprenant en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous :

Dossier de presse LA LOI DU MARCHÉ au format PDF

Sources :

Festival de Cannes 2015

Page officielle FaceBook




Sur le Red Carpet du Festival de Cannes, Matteo Garrone présente « IL RACCONTO DEL RACCONTI »

Tale of Tales

Tale of Tales

Matteo Garonne, Salma Hayek et Vincent Cassel

Tale of Tales

Équipe du film – Photocall – Il racconto dei racconti (Tale of Tales) © FDC / Mathilde Petit

 

Matteo Garrone, réalisateur italien a déjà remporté le Grand prix du jury par deux fois, avec sa peinture des rouages de la mafia, "Gomorra", et aussi avec "Reality", sa satire sur la fascination toute italienne pour la télé réalité. Le voici donc de retour en compétition avec "Le conte des contes", ou la peinture dans trois royaumes de facture médiévale, des destins de divers rois, reines et de leur progéniture. Il y a d'abord une reine devant payer le prix de son désir d'avoir un enfant, un père cherchant à garder sa fille auprès de lui et contraint de la marier à un ogre, et un jeune roi libertin aimant la beauté et attiré par une servante à la voix mélodieuse.

Esthétiquement sublime, porté par une divine musique d'Alexandre Desplat, "The Tale of tales" allie des décors grandioses (falaises, cavernes, châteaux de toutes formes…) et des effets visuels des plus réussis (monstres marins, paysages…). Au travers de trois contes plus ou moins moraux ou immoraux, mettant en avant le prix à payer pour assouvir ses désirs, il aborde la question de la beauté qui se flétrit, de l'injustice de la vieillesse et de ces dons inégaux que la nature fait aux uns et pas aux autres (la capacité à avoir un enfant, la beauté…). Captivant de bout en bout, le film a cependant divisé ici la critique et les spectateurs. Reste un spectacle qui fait indéniablement voyager et qui se savoure avant tout pour sa beauté picturale.

 

Tale of Tales

Matteo Garrone

Sept ans après Gomorra, trois ans après Reality, Grand Prix du Jury en 2008 et en 2012, le réalisateur nous offre « Il Racconto dei Racconti (Tale of Tales) », inspiré du Pentamerone, un recueil de contes du 17ème siècle peuplé de dragons marins, de puces et chauve-souris géantes, de merveilleux châteaux et de labyrinthes. Des fables non édulcorées, souvent réalistes, et saupoudrées d’une bonne dose de cruauté.

SYNOPSIS

Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal ; une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

Trois fables, trois royaumes, et trois récits entrelacés. Des 50 histoires du Conte des contes ou Le divertissement des petits enfants (Lo cunto de li cunti overo Lo trattenemiento de peccerille en vieux dialecte napolitain) de Giambattista Basile, Matteo Garrone en a adapté trois. L’histoire de trois royaumes voisins composés d’un roi fornicateur et libertin, d’un souverain dont l’attention est captivée par un drôle d’animal et d’une reine obsédée par son désir d’enfant. « Nous avons essayé de conserver la force évocatrice du Cunto, qui a nourri l’imaginaire universel à travers les siècles, arrivant à influencer des auteurs comme Perrault et les frères Grimm ». Pour traduire cet imaginaire, le metteur en scène n’envisageait pas d’autre forme d’expression que le langage cinématographique, « un langage qui puisse avoir sa richesse spécifique ».

Tale of Tales

Salma Hayek

Tale of Tales

 

Télécharger le dossier de presse en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous :

Tale of Tales au format PDFSources :

Festival de Cannes 2015

Page officielle FaceBook