Artsakh (Nagorny / Haut Karabagh) (2) : comment on en est arrivé là …

La situation s’envenime en février 1988, quand le parlement de la région vote son rattachement à l’Arménie. Des combattants armés arméniens causent la mort de deux Azéris et provoquent la fuite de milliers de familles. L’incident est enflammé en Azerbaïdjan, à Soumgaït, où les Arméniens sont pourchassés pendant trois jours jusqu’à ce que l’Armée rouge vienne rétablir l’ordre. Le pogrom de Soumgaït est un pogrom causant la mort de civils arméniens dans la ville de Soumgaït (en azéri Sumqayıt) en République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan (en URSS) le 27 février 1988 au tout début de la guerre du Haut-Karabagh. Le nombre officiel de victimes fourni par les autorités s'élève à 30 personnes civiles.…

Lire la suite

Les successeurs d’Attila

Le 3 avril dernier, le Fidesz, le parti de Viktor Orban a  emporté les élections législatives en Hongrie. L'aspect inquiétant de Viktor Orban  n'est pas seulement son europhobie et son opposition aux critères démocra- tiques de l'Union Européenne mais son ralliement au  Conseil de l'Organisation des Etats turcs (*), fondé par R.T. Erdogan, permettant l'accès en Europe de l'idéologie "Synthèse turco-islamiste". Les liens de sang et de langue turco-magyar sont  discutés dans les cercles universitaires. De plus, Attila, l'empereur hun, qui a terrorisé l'Europe au Ve siècle, est admis comme un anctre d'honneur par…

Lire la suite