Le monument en mémoire des victimes du Génocide des Arméniens à Bruxelles vandalisé par les “Loups Gris.”

image_pdfimage_print

26 avril 2022, Bruxelles – La Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie (FEAJD) et le Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA Belgique) ont appris avec consternation l’acte de vandalisme commis sur la stèle (khachkar) des victimes du génocide arménien à Bruxelles ce 26 avril 2022. Les symboles et logos marqués sur la stèle commémorative laissent présumer qu’il s’agit d’un acte commis par le mouvement nationaliste néo-fasciste turc, les Loups Gris. Il y a seulement deux jours, le 24 avril, le monde entier commémorait le 107e anniversaire du génocide arménien perpétré par l’Empire ottoman, prédécesseur direct de l’actuel État turc, entre 1915 et 1923. Aujourd’hui, nous avons découvert la stèle de croix (le khachkar) commémorative profanée d’insultes et de logos des Loups Gris.

Par ailleurs, la FEAJD et le CDCA Belgique rappellent que le 23 avril, à la veille de la journée de commémoration du génocide arménien, l’actuel ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, lors de sa visite en Uruguay, a brandi le signe du salut des “Loups gris” devant un groupe d’Arméniens qui défilaient pour l’anniversaire du génocide. Tout porte à croire que les Loups Gris pourraient être sponsorisés par l’Etat et il n’est pas exclu que les auteurs du vandalisme aient été inspirés par le comportement inapproprié du ministre turc des affaires étrangères.

La FEAJD et le CDCA Belgique condamnent fermement et sans équivoque cet acte de vandalisme odieux qui est un reflet clair de l’arménophobie et la conséquence de ce à quoi ressemble le fascisme impuni.
La FEAJD et le CDCA Belgique demandent instamment au gouvernement belge ainsi qu’aux dirigeants européens de :

  • condamner fermement et sans équivoque cet acte haineux et arménophobe de vandalisme du monument de mémoire des victimes du Génocide des Arméniens à Bruxelles.
  • dissoudre immédiatement l’organisation des Loups gris dont le passé est avéré d’actions extrêmement violentes, de diffusion de menaces violentes et d’incitation à la haine contre les autorités et les Arméniens ;
  • ouvrir une enquête indépendante sur les réseaux extrémistes turcs en Belgique et dans l’Union européenne ;
  • adopter enfin une loi  pénalisant la négation du Génocide des Arméniens en Belgique.

L’impunité et le déni créent un terrain propice à de nouveaux crimes contre l’humanité comme ce fut le cas en 2020 quand les populations Arméniennes vivant en Artsakh/Haut-Karabagh ont subi une agression militaire de grande envergure par l’Azerbaïdjan soutenu par la Turquie et des groupes Djihadistes.

En tant que citoyens européens, nous pensons qu’une telle organisation ultra-nationaliste et ouvertement fasciste n’a pas sa place dans une Europe libre et démocratique. Par conséquent, nous exigeons et attendons des actions et de la justice de la part de nos dirigeants.

Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie (FEAJD)
Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA Belgique)

image_pdfimage_print
Suivez-nous !