Ce jeune Turc : “on appelait Hrant Dink , tonton “

image_pdfimage_print

A l'occasion de l'anniversaire  de l'assassinat de 

Hrant Dink, un jeune turc de vingt ans a prononcé un

discours lors de la soirée de commémoration à Istanbul

où plusiers milliers (mais quelques centaines

d'Arméniens) de personnes se sont rassemblées de-

vant  le bâtiment de la rédaction du journal Agos.

 

Le jeune , prénommé Nazim, a declaré qu'il avait

cinq ans au moment du meurtre et Hrant était un

ami de ses parents et appelait Dink "Hrant hopar"

(tonton Hrant).

Selon le maître de conférence à l'Université d'Oxford

Hratch Tchilinguirian, Hrant Dink serait favorable au

processus de normalisation des relations entre Anka-

ra et Erevan. Dink s'est toujours prononcé pour l'in-

térêt de trouver une langue afin de négocier la paix

avec son voisin turc et il a mené un combat dans

cette voie.

Tchilinguirian  est d'accord avec l'idée de Dink selon

laquelle il vaut mieux parler à son voisin que de

l'ignorer car le voisin et la géographie subsistent

et subsisteront d'une manière inamovible.

Le député arménien au Parlement turc, Garo Paylan

rêve de la réouverture du poste frontière (Alican, 

fermé depuis 1993) et de le renommer "Poste de 

frontière Hrant Dink".

Egalement pourquoi ne pas renommer l'aéroport de

Malatya (ville natale de Hrant Dink ), "Hrant Dink International Airport'' qui sera relié , en vol direct,

avec l'aéropor Zvartnots d'Erevan.

 

Zaven Gudsuz     zaven471@hotmail.com

Zaven Gudsuz est diplômé d'économie de l'Université de Nantes en France

 

image_pdfimage_print
Suivez-nous !

Similar items