La chancelière Merkel va rencontrer Recep Tayyip Erdogan pour “aplanir leurs divergences”

image_pdfimage_print

"L'Allemagne commet un suicide. C'est un suicide politique", a estimé le président turc Erdogan, en arguant du poids économique et politique de la Turquie et du risque encouru à ses yeux par Berlin.

"Nous avons actuellement 80.000 entreprises turques" en Allemagne, "qui emploient 480.000 personnes, vous ne pouvez pas ignorer cela", a-t-il ajouté.

M. Erdogan voulait organiser une réunion politique avec ses sympathisants en Allemagne en marge du sommet des dirigeants du G20 vendredi et samedi à Hambourg. Berlin a refusé, à cause du risque des conflits politique inter-turcs en Allemagne, où vit une diaspora turque de 3 millions de personnes.

Le président turc et la chancelière Angela Merkel vont se rencontrer jeudi 6 juillet en Allemagne, en parallèle,  la veille de l'ouverture du sommet, pour essayer d'aplanir les difficultés.

source :  le porte-parole de la chancelière,  Steffen Seibert,

image_pdfimage_print
Suivez-nous !

Similar items