La NSA et le GCHQ espionnent nos appels telephoniques dans les avions

()
image_pdfimage_print

avionLa NSA (National Security Agency) US et le Government Communications HeadQuarters britannique espionnent les appels des avions >

La collecte des données se fait en temps reel et un avion peut être suivi toutes les deux minutes. Pour espionner un téléphone, il suffit que l'avion vole à une altitude de croisière de 10 000 pieds. Le signal transite par satellite, l'interception se fait par stations secrètes d’antennes au sol.

Le téléphone allumé suffit à le localiser, on croise alors avec le registre des listes de passagers et les numéros des avions, pour nommer l’utilisateur du smartphone.

Le GCHQ peut même disfonctionner un téléphone afin que l'utilisateur redémarre avec ses codes d’accès : les services britanniques interceptent alors ses identifiants.

Le GCHQ et la NSA ont baptisé leurs opérations noms de  « Pie voleuse » et « Pigeon voyageur » .  Mais un examen poussé de ces pièces prouve que la compagnie Air France a été très tôt surveillee par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Elle representerait un risque eleve ( de par l'origine de ses passagers?)…

sources : Robert Adjemian , Le Monde , Glenn Greenwald, journaliste indépendant américain, dans son ouvrage Nulle part où se cacher (JC Lattès, 2014), site "The Intercept", archives Snowden données à M. Greenwald et Laura Poitras
 

image_pdfimage_print

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

Suivez-nous !

Similar items