lundi 08 août 2022 - 03:49 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

La restauration…

Le 05/08/2022 | Par | Catégorie: ÉCONOMIE



image_pdfimage_print

Payée le Smic pour « faire 45 à 50 heures par semaine », Aurélie (prénom d’emprunt) a fait un burn-out et a quitté son job en août 2021, après « trois mois en enfer ». Un restaurant du centre-ville de Nantes, ouvert au printemps dernier, l’avait embauchée comme pâtissière…. « On faisait des heures supplémentaires à gogo, car il n’y avait pas de plonge, raconte-t-elle. Il fallait laver tout le matériel à la main, nettoyer la cuisine, préparer les planches apéro pour le soir. »

La jeune femme a alerté l’inspection du travail et obtenu des informations pour se défendre, elle et ses collègues. « Mais en vain. Nous parlions à des murs. Les gérants nous accusaient …de vouloir tuer l’entreprise et de ne pas être suffisamment conciliants. » En quinze jours, quatre employés sur sept avaient démissionné. « Je suis dégoûtée par ce milieu, conclut-elle. Plus jamais je ne retournerai travailler dans la …. »

source : MSN

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !