Le Jury des courts métrages du 75ème Festival de Cannes

image_pdfimage_print
Yousry Nasrallah © Stephane Cardinale – Corbis / Getty images – Monia Chokri © François Berthier – Félix Moati © Philippe Quaisse / Pasco&Co – Laura Wandel © Brecht Van Maele – Jean-Claude Raspiengeas © Droits réservés

Le Jury des courts métrages aura pour mission d’attribuer, parmi les 9 films sélectionnés en Compétition, la Palme d’or du court métrage qui sera remise lors de la Cérémonie de clôture du Festival le samedi 28 mai 2022. Rappelons que l’an dernier, le Prix avait été attribué à la réalisatrice hongkongaise 

Tang Yi pour son film Tous les corbeaux du monde.

Le Jury devra également décerner les trois prix de La Cinef aux meilleurs des 16 films d’écoles de cinéma présentés cette année. Ces prix seront remis lors de la cérémonie précédant la projection des films primés le jeudi 26 mai 2022.

Le Jury des courts métrages

Yousry Nasrallah – Président
Réalisateur
Égypte

Monia Chokri
Actrice & réalisatrice
Canada

Laura Wandel
Réalisatrice & scénariste
Belgique

Félix Moati
Acteur & réalisateur
France

Jean-Claude Raspiengeas
Journaliste & critique
France

Un producteur m’a dit une fois qu’il voulait faire des petits films à petit budget. J’ai tout de suite pris la fuite. Je n’ai rien contre un film à petit budget mais il faut qu’il soit grand. J’aimerais qu’à l’intérieur de ce film à petit budget on y voit le monde. Ou plus précisément un monde que je ne connaîtrais qu’en voyant ce film. Un monde dans lequel l’auteur de ce « film à petit budget » questionne, circule, respire, découvre et invente librement. Je sais que les films qui nous seront proposés dans cette sélection sont des films qui me donneront un avant-goût de ce que sera le cinéma dans les années qui viennent. En tout cas, j’y retrouverai cet amour du monde et du cinéma que j’ai éprouvé quand, à l’âge de 6 ans, j’ai vu mon premier film. C’était GRAND. 

Yousry Nasrallah
Président du Jury des courts métrages

Yousry Nasrallah 
Réalisateur
Égypte
Cinéaste égyptien, Yousry Nasrallah suit des études en Économie et Sciences politiques à l’université du Caire puis devient critique de cinéma et assistant-réalisateur à Beyrouth. En 1982, de retour au Caire, il travaille avec Youssef Chahine sur Adieu Bonaparte, dont la société de production, Misr International Films, soutiendra ses premiers films. En 1988, il réalise son premier long métrage, Vols d’été (Quinzaine des Réalisateurs). S’en suivront Mercedes (1993), sélectionné au Festival de Locarno, À propos des garçonsdes filles et du voile (1995), documentaire sur la jeunesse égyptienne, puis La Ville (1999) récompensé du Prix spécial du Jury à Locarno. En 2004, La Porte du soleil adapté du roman éponyme d’Elias Khoury, est présenté en Sélection officielle au Festival de Cannes. Il poursuit son travail avec L’Aquarium (2008) et Femmes du Caire (2009) présenté à la Mostra de Venise. En 2011, il participe au film 18 jours, composé de plusieurs courts métrages (segment Intérieur/ Extérieur) et présenté en l’honneur de l’année de l’Égypte au Festival de Cannes. Il revient en Sélection officielle en Compétition l’année suivante avec Après la bataille. Son dernier film Le Ruisseau, le pré vert et le doux visage a été présenté en Compétition officielle au Festival de Locarno en 2016.

Monia Chokri 
Actrice et réalisatrice
Canada
Native de Québec, Monia Chokri suit une formation de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Elle débute sa carrière au théâtre puis rencontre Xavier Dolan avec qui elle tourne Les Amours imaginaires (Sélection Un Certain Regard 2010), puis Laurence Anyways (Sélection Un Certain Regard 2012). Tout en poursuivant sa carrière d’actrice, elle réalise son premier court métrage en 2013, Quelqu’un d’extraordinaire, récompensé du Prix du meilleur court international, Jury Jeunesse au 66e Festival International du Film de Locarno. En 2019, elle revient à Cannes avec son premier long métrage, La Femme de mon frère, récompensé du Coup de cœur du jury Un Certain Regard. En 2022, elle présente son deuxième long métrage en tant que réalisatrice, Babysitter, sélectionné dans la section Midnight du Festival du Film de Sundance.

Laura Wandel
Réalisatrice et scénariste
Belgique
Scénariste et réalisatrice belge, Laura Wandel se forme à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD). Elle travaille ensuite sur de nombreux tournages en tant que régisseuse, costumière ou décoratrice, explorant ainsi les divers métiers d’un film. En 2010, elle coréalise le court métrage O Négatif avec Gaëtan D’Agostino, puis réalise seule Les Corps étrangers, sélectionné en Compétition des courts métrages au Festival de Cannes en 2014. Elle y revient en 2021 avec son premier long métrage, Un monde, en Sélection officielle dans la section Un Certain Regard où il remporte le prix FIPRESCI. Retenu parmi les 15 films présélectionnés pour l’Oscar du meilleur film étranger, Un monde est primé à sept reprises en Belgique lors des Magritte du Cinéma. Elle travaille actuellement sur son deuxième long métrage, développé au sein de La Résidence du Festival de Cannes.

Félix Moati
Acteur et réalisateur
France
Acteur et réalisateur, Félix Moati fait ses débuts dans LOL de Lisa Azuelos. Il poursuit avec Télé Gaucho de Michel Leclerc, qui lui vaut sa première nomination au César du meilleur espoir, puis Libre et assoupi de Benjamin Guedj, Hippocrate de Thomas Lilti et À trois on y va de Jérôme Bonnell. En 2016, il réalise son premier court métrage, Après Suzanne, en Compétition courts métrages au Festival de Cannes. Il poursuit sa carrière d’acteur en France avec notamment Cherchez la femme de Sou Abadi et Le Grand Bain de Gilles Lellouche (présenté Hors Compétition en 2018) ainsi qu’à l’international avec Resistance de Jonathan Jakubowicz et The French Dispatch de Wes Anderson. Parallèlement, il réalise son premier long métrage Deux fils qui fait l’unanimité. À l’affiche de La Vraie famille de Fabien Gorgeart en 2022, on le verra bientôt dans Les Goûts et les couleurs de Michel Leclerc.

Jean-Claude Raspiengeas
Journaliste et critique
France
Grand reporter culture au journal La Croix, Jean-Claude Raspiengeas est aussi Chroniqueur au « Masque et la Plume » sur France Inter. Il a écrit plusieurs livres, dont Bertrand Tavernier (2001, Flammarion), Routiers (2020, L’Iconoclaste) et Une vie sur l’eau – Le monde des bateliers (2022, L’Iconoclaste), et est également l’auteur des documentaires Privés de télé (1986) et Paroles d’otages (Fipa d’or, 1989) coréalisés avec Patrick Volson. Jean-Claude Raspiengeas a collaboré à l’écriture du livre Ces Années-là, ouvrage publié à l’occasion du 70e Festival de Cannes (2017, Stock).

image_pdfimage_print
Suivez-nous !

Articles similaires