vendredi 01 juillet 2022 - 21:14 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Trésors de la bibliothèque Mardiguian du NAASR

Le 17/02/2022 | Par | Catégorie: LA CRITIQUE LITTÉRAIRE



image_pdfimage_print

 

Trésors de la bibliothèque Mardiguian de NAASR :

Les archives Avedis Derounian (John Roy Carlson) :

Une sélection

En novembre 2021, NAASR a organisé le webinaire « The Avedis Derounian Archive at NAASR: A Vital Resource on US-Based Extremism », rendu possible grâce à une subvention de Mass Humanities, qui a fourni un financement par le biais du Massachusetts Cultural Council (MCC). Mass Humanities est une filiale étatique du National Endowment for the Humanities. Dans le prolongement de ce programme, nous présentons cette fonctionnalité Trésors de la bibliothèque fournissant un échantillon des vastes archives de Derounian.

À la fin des années 1930 et dans les années 1940, l'auteur et journaliste arméno-américain Avedis Derounian (1909-1991) est entré dans la clandestinité et s'est infiltré et a collecté des documents sur tout l'éventail des groupes extrémistes basés aux États-Unis, en particulier ceux qui sympathisent ou sont de mèche avec les objectifs politiques du nazis.

 

Il a écrit sur ses expériences sous le nom de plume John Roy Carlson. Son livre Under Cover est devenu un best-seller du New York Times avec plus de 20 réimpressions. Il a également écrit The Plotters (1946) et Cairo to Damascus (1951).

Donnée à NAASR après sa mort en 1991, la collection est l'une des archives personnelles les plus importantes de NAASR, comprenant plus de 75 boîtes d'écrits, notes, photographies et autres documents inédits.

 

Ses expériences de vie fascinantes et ses recherches acharnées, contenues dans ses archives, révèlent des détails saisissants sur les fascistes nationaux, les pro-nazis et d'autres groupes extrémistes de l'époque, et sur la manière dont Derounian et d'autres écrivains et militants ont travaillé pour exposer ces forces .

Ci-dessus : Manoog S. Young, président fondateur de la NAASR, et Hagop Hachikian chargeant les archives de Derounian pour les transporter à la NAASR.

Avedis Derounian est né en 1909 près de l'actuelle Alexandroupoli, aujourd'hui en Grèce mais faisant alors partie de l'Empire ottoman. Il a immigré avec ses parents et ses frères John et Stephen en 1921. La famille s'est installée à New York et Avedis, ou Arthur comme on l'appelait aussi, est allé à l'université de NYU et a obtenu un diplôme en journalisme.

 

Dans les années 1930, il a travaillé pour diverses publications, dont World Digest , Digest et Review , et a été rédacteur en chef du journal Armenian Spectator , basé à New York (qui fusionnera plus tard avec l' Armenian Mirror ). Il a également travaillé comme écrivain indépendant, contribuant à des articles pour le Herald Tribune , Modern Living , Real Detective , Popular Mechanics , Psychology et d'autres médias.

Ci-dessus : article de Derounian publié dans l' Armenian Spectator , "A Survey of the Armenian Social Literary Scene", 26 mai 1938

Derounian a été profondément affecté par le meurtre de l'archevêque Tourian dans l'église de la Sainte-Croix à New York en décembre 1933 et est devenu un partisan virulent anti-Tashnag (Fédération révolutionnaire arménienne) dans les conflits communautaires qui ont dominé la vie arméno-américaine pendant plusieurs années. décennies. À la fin des années 1930, il a commencé son association avec Friends of Democracy, fondée par le ministre unitarien Leon Milton Birkhead en 1937 en tant qu '«agence de propagande non partisane, non sectaire, à but non lucratif et antitotalitaire».

Coupure du New York Daily News , 25 décembre 1933, rapportant le meurtre de l'archevêque Tourian

Derounian est sans aucun doute le plus célèbre pour son best-seller de 1943 Under Cover : My Four Years in the Nazi Underworld of America (Dutton), publié sous le pseudonyme de John Roy Carlson. En utilisant un certain nombre de fausses identités, Derounian a infiltré un grand nombre de groupes pro-nazis et autres groupes extrémistes. Il poursuit son travail d'exposé en 1946 dans The Plotters (Dutton), se concentrant à nouveau sur l'extrémisme domestique, et élargit son champ d'action dans Cairo To Damascus (Knopf, 1951), se tournant vers le Moyen-Orient et en particulier vers la Palestine juste avant et juste après la création d'Israël.

L'un des nombreux articles de magazine de Derounian (comme John Roy Carlson), "Star-Spangled Sucker Traps" est apparu dans le magazine Liberty en 1946 et a donné un avant-goût de son livre The Plotters, qui a commencé par le titre provisoire "Veterans Beware".

Bien que Derounian ait continué à écrire après Le Caire à Damas , il ne publiera plus de livres. Il est resté actif dans les affaires arméniennes, établissant le Bulletin d'information arménien dans les années 1950 et continuant à s'engager dans les turbulences de la politique arméno-américaine.

 

Plus tard, il se tourna vers l'édition, lançant une presse appelée New Age Publishers et publiant une réimpression de l'histoire de l'ambassadeur Morgenthau et des mémoires Rebirth d'Elise Hagopian Taft.

Ses dossiers le montrent dans les années suivantes en correspondance avec un certain nombre d'érudits et d'experts sur le génocide arménien et cherchant à publier des ouvrages définitifs, notamment un livre sur Talaat Pacha et le procès de Soghomon Tehlirian, et les Mémoires de Naim Bey d' Aram Andonian. Bien qu'il ait été incapable de réaliser ces projets, ils seront en fait repris par une génération ultérieure d'érudits.

Projet d'illustration pour la publication prévue par Derounian de la transcription du procès de Soghomon Tehlirian.

Le succès spectaculaire d' Under Cover a fait de Derounian/John Roy Carlson une célébrité en temps de guerre. Il a fait d'innombrables apparitions en personne et à la radio et s'est adressé à de nombreux publics militaires alors qu'Under Cover a traversé plus de 20 impressions.

Derounian a également maintenu ses liens avec la communauté arménienne, y compris une conférence lors d'un spectacle-bénéfice arménien-miroir en juin 1943 où il a parlé de «Notre combat commun».

Derounian parlant à New Castle Army Air Base, Wilmington, Delaware

Galères d' Under Cover avec les révisions de Derounian.

Derounian a été la cible de calomnies et de menaces de mort et a reçu d'abondants courriers haineux, qu'il a sauvés.

The Plotters , bien que n'étant pas un best-seller en fuite comme Under Cover, était un livre à succès à part entière. En haut à droite, Derounian faisant la promotion de The Plotters dans l'émission de radio "Books on Trial", le 23 décembre 1946.

Écoutez un enregistrement de "Books on Trial: The Plotters " des archives derouniennes.

Derounian, debout à l'extrême droite, avec d'autres récipiendaires du prix Thomas Jefferson du Council Against Intolerance in America, le 13 avril 1947. Parmi les autres récipiendaires figurait Frank Sinatra, debout, deuxième à partir de la gauche.

Derounian a maintenu un programme de conférences chargé à la fin des années 1940 et au début des années 1950, faisant la promotion de ses livres et discutant d'autres sujets, dont certains qu'il semble avoir eu l'intention de développer dans d'autres projets de livres qui ne se sont jamais matérialisés mais qui existent dans ses archives comme matériel de recherche et parfois brouillons.

Le Caire à Damas sera le dernier livre de Derounian.

Derounian était aussi un photographe de talent. Ci- dessus : Son reportage photographique "Le Catholicat de Cilicie Antelias, Liban" parut dans la revue Armenian Affairs en 1950. Ces tirages originaux montrent le Catholicos Karekin I Hovsepian (1867-1952). Ci -dessous : tirages grand format de photographies derouniennes prises en Arménie soviétique dans les années 1950.

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !