Economie comparative

image_pdfimage_print

Certains de nos lecteurs se sont offusqués de l’article « In nomine patris » paru le 25 Mars, sous la plume de Zaven Gudsuz. Le journaliste met les points sur les i :

« J’ai évoqué des chiffres diffusés au sujet des Eglises catholique romaine et apostolique arménienne.

L’économie comparative traite de la diversité des économies et des systèmes économiques réels et elle est enseignée dans les universités.

Dans un pays ou 34% de la population vit sous le seuil de pauvreté, un primat qui se promène en Bentley rend anticlérical même le fidèle le plus pieux.

Allié naturel du régime des Kotcharian et Sarkissian, le Catholicos (le « Pape » des Arméniens, ndlr) devrait y remédier et ceci dans l’intérêt de notre Eglise (apostolique, ndlr).
J’avais déjà écrit sur les relations « amicales » et financières azéro-vaticanes. Dans le domaine des affaires mafieuses et sulfureuses notre haut clergé
n’est encore qu’au niveau de se voir décerner un certificat d’apprentissage ès- ‘sciences en corruption’.

Je rappelle que le Patriarchat (apostolique arménien, ndlr) de Constantinople est en conflit avec Etchmiadzine depuis 2001 quand Karékine II a exigé la maîtrise des fondations
de la communauté arménienne, gérees par le Patriarche.

Celui-ci a poliment signifié son refus et du debut de sa maladie en 2007 jusqu’à son décès,
en 2019. Le vicaire A. Atéchian a été une page noire du patriarcat. Nice et Sofia présentent des cas similaires d’ingérence.

Il est aisé de réprouver ou de condamner le clergé ou les dirigeants de la communauté (arménienne, ndlr) d’Istanbul quand on ne connait pas , car on n’y a pas vécu,
l’atmosphère que font régner les héritiers de Talaat et d’Enver (2 des 3 responsables du génocide des Arméniens, ndlr).

Sur le plan spirituel la diaspora (si l’on peut la considérer comme telle) d’Istanbul (estimée à 80 000 avec ceux d’Arménie, ndlr) n’a pas de leçon à recevoir des autres
communautés autour du globe .

C’est la seule communauté (arménienne, ndlr), avec le Liban, qui forme ses prêtres pour servir ses fidèles, contrairement à l’Europe et aux Amériques qui « importent » les
leurs , exclusivement d’Arménie, la plupart avec un passé sulfureux et eduqué non dans l’esprit de Jésus mais dans celui , toujours vivant , du KGB.

Je respecte les fideles naïfs qui pendant la messe du dimanche, prient et souhaitent la prosperité et longévité au Catholicos et à leur Primat(pseudo-élu)
ainsi qu’aux « Rois chrétiens » (c.a.d. les rois d’Espagne ou des Pays-Bas condamnés et déchus pour corruption) et ceci pour que le pillage matériel et
spirituel soit perpetué dans le siècle des siècles. »

Zaven Gudsuz
zaven471@hotmail.com

Zaven Gudsuz est diplômé d’économie de la Faculté de droit & Sciences politiques de l’Université de Nantes.

photo : D.R.

image_pdfimage_print
Suivez-nous !

Articles similaires