jeudi 13 août 2020 - 13:05 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

La mort : est-on dans le déni ? prendre soin des défunts , une marque de civilisation

Le 06/07/2020 | Par | Catégorie: LA CRITIQUE LITTÉRAIRE



image_pdfimage_print

La pandémie qui a frappé le monde ce printemps a fait ressurgir avec force la question de notre relation collective avec les morts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des premières sociétés sédentaires aux habitants de la Chine ancienne, en passant par les Grecs et les Romains, les rites funéraires répondent à un besoin universel d’harmonie entre les vivants et les défunts.

Au Moyen Age, prier pour abréger leurs souffrances soude la communauté des chrétiens. La modernité ne met pas fin aux apparitions de fantômes. Mais, dans des sociétés qui, depuis le XIXe siècle, connaissent le déclin de la pratique religieuse et la montée en puissance de la médecine, nos relations avec les morts sont profondément modifiées.

Par Thomas Laqueur et Hosoi Ayame, Agostino Paravicini Bagliani, Reine-Marie Bérard, Fanny Bocquentin, Bruno Cabanes, Caroline Callard, Anne Carol, Johann Chapoutot, Jacques Chiffoleau, Olivier Christin, Joël Cornette, Guillaume Cuchet, Grégory Delaplace, Hervé Duchêne, Arnaud Esquerre, Dominique Iogna-Prat, Michel Lauwers, Julien Loiseau, Amandine Malivin, Marie-Anne Polo de Beaulieu, Yann Potin, Youri Volokhine, Annette Wieviorka, Jean Wirth, Nicolas Zufferey.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !