mardi 02 juin 2020 - 10:27 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le nouveau roi du « Sentier » n’est pas juif ou arménien , c’est Mr Wang qui veut produire 800 000 masques par jour

Le 06/05/2020 | Par | Catégorie: ÉCONOMIE



image_pdfimage_print

C'est le roi du "Sentier" chinois d'Aubervilliers. C'est Monsieur Wang.

Il arrive à 13 ans en France,travaille d'abord dans l'alimentaire, puis dans le textile, à Lille, où s'était installée la famille Wang, originaire de la province commerçante de Wenzhou, départ de l'immigration chinoise en France.  il fait fortune en louant et en sous-louant des entrepôts à la découpe à Aubervilliers , surtout aux grossistes du "Sentier Chinois" d'Aubervilliers, première plateforme européenne d'import-export avec la Chine.

Hsueh Sheng Wang ambitionne maintenant d'ouvrir la "première" usine de production de masques d'Ile-de-France.

Au milieu d'un immense entrepôt du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), Mr Wang présente son projet : "Là, ce sera la salle aseptisée où les masques seront fabriqués". "On va produire 500 000, puis 800 000 masques FFP1 et FFP2 chaque jour".

Les six machines et les ingénieurs vont venir de Chine.

L'homme d'affaires entrepreneur et énergique a confiance, tout sera prêt pour la semaine du déconfinement le 11 mai : "la Chine a construit un hôpital en sept jours, nous on va faire une usine en deux semaines !"

Cette fabrique où il met "4 millions d'euros" restera ouverte "tant qu'il y aura des besoins". Après, l'entrepreneur (55 ans) qui réfléchit vite, a d'autres projets. Sur la parcelle achetée en 2018 par sa société Eurasia groupe, cotée en Bourse, il veut faire  un programme de commerces et de logements. 

Eurasia groupe (43,4 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2018) louait l'entrepôt à Chanel. 

Parmi les immigrés de sa génération, "il est à part",dit la, présidente de l'association Chinois de France. Parlant bien le français, à l'aise dans les médias, blagueur, ce père de deux enfants, juste grand-père, a "gagné une notoriété, une reconnaissance sociale".

Il est bien avec le monde politique local et régional, dit le pdt du "Chinese Business Club". Pour son usine, M. Wang a demandé le soutien de la région Ile-de-France, qui a mis en place un fond covid-19 pour financer jusqu'à 800.000 euros des projets sanitaires. Dossier "en cours d'instruction"….

sources : AFP, Challenges,L'Express , LCI



Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !