mercredi 26 février 2020 - 23:06 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le vice-ministre russe des Affaires etrangeres voudrait avoir les Kurdes a la table des negociations

Le 01/03/2017 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

Mikhail Bogdanov , vice-ministre des Affaires etrangeres russes, a dit : "Nous sommes partisans de la participation d'autres représentants… En ce sens, la question de la représentation des Kurdes se pose d'une manière assez aiguë. Nous pensons que les représentants des Kurdes doivent participer » .

Les observateurs trouvent que les Kurdes sont ncontournables dans le  processus de négociations. Cependant, leur participation est vue d'un très mauvais œil par le gouvernement turc, qui declare le Parti de l'union démocratique (PYD), principal parti kurde syrien, comme une formation terroriste et considere un Kurdistan autonome comme son pire cauchenmar.

La participation des Kurdes aux négociations syriennes est cependant justifiée car leur contribution à  la lutte contre le groupe terroriste État islamique est reelle.

En 2016, la branche armée du PYD (Parti de l'Union Democratique, les Unités de protection du peuple (YPG) appuyées par les Unités de protection de la femme (YPJ) ont repris à Daech 15 000 kilomètres carrés de territoire. En 2015, les Kurdes ont chassé Daech de la ville de Kobané.

En 2017,  une nouvelle étape de l'opération contre Daech à Raqqa : les Kurdes ont libéré trois villages contrôlés auparavant par les terroristes de Daech et avancent vers Raqqa.

Avec de 30 a 40 millions de Kurdes entre la Turquie l'Irak, la Syrie, l'Iran …les Kurdes meritent largement un Etat independant.

 



Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !