mercredi 11 décembre 2019 - 04:26 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Sous le patronage de Charles Aznavour, l’art et l’artisanat arméniens à Genève jusqu’au 20 Septembre 2015

Le 16/07/2015 | Par | Catégorie: ART & CULTURE



image_pdfimage_print

Collection Kalfayan : art et d’artisanat arméniens du XIVe au XIXe siècle.

La collection des frères Kalfayan au Musée des Suisses dans le Monde, domaine de Penthes, Chemin de l’Impératrice,18, à Précy-Chambrésy.

Cette collection est exposée du 17/04/2015 au 20/09/2015 dans ce Musée.

Elle est placée sous le patronage de Charles Aznavour, Ambassadeur d’Arménie en Suisse et représentant permanent de l’Arménie auprès des Nations-Unies à Genève.

Le lieu

Le domaine de Penthes est Chemin de l’Impératrice à Précy à quelques kilomètres de la gare de Genève. Il est au coeur d'un magnifique parc, arboré d'où l’on peut voir le lac de Genève car sur une des collines qui entourent la ville.

 

Les liens entre la Suisse et l’Arménie

Après 1915, la Suisse, a accueilli des rescapés du génocide. Comme l’Arménie, la Suisse a voulu son indépendance et de sa liberté.

L’Arménie, carrefour entre Orient et Occident, 1er Etat chrétien au monde, montre la richesse de son patrimoine artistique (savoir faire arménien, perse, syrien, byzantin) à travers la collection des frères Kalfayan, héritiers des traditions. Les Kalfayan résident en Grèce.

Roupen Kalfayan, l’un des deux frères collectionneurs, raconte l’idée de l'exposition. Des amis arméniens de Suisse leur ont proposé à l’occasion de la célébration du centenaire du génocide des Arméniens (24 avril1915) de présenter les objets de la collection Kalfayan au domaine de Penthes.

Roupen Kalfayan évoque ses parents Garabed et Anahide et un oncle paternel. Gazaros Gazarian qui, à partir des années 1920, ont commencé à collectionner des objets d’art arménien, issus de marchés de l’art en Grèce. Lui et son frère Arsène, ont continué, après des études à Londres et un intérêt tout particulier pour le marché international de l’art .

L’exposition ou de l’identité arménienne à travers la collection des frères Kalfayan

10 salles regroupent les objets d’art arménien racontant l’histoire artistique et l’historique de l’Arménie.

Le déroulement de l’exposition

1re salle :  documentation sur les Arméniens en Suisse au 19è et 20è siècles. Genève fut un centre d’action pour les mouvements révolutionnaires arméniens et le lieu de la fondation du parti social-démocrate Hentchak (premier parti politique) ainsi que de la publication du journal Trochak (drapeau).

Après les persécutions au 19ème siècle, et le génocide du 20è siècle,  des Arméniens trouvent refuge en Suisse. Des orphelinats sont ouverts par le Pasteur Krafft-Bonnard.

L’Arménie historique et symbolique

Deux Khatkhars (croix de pierre) accueillent le visiteur ( de nombreux Khatchkars sont érigés en France), & le Mont Ararat : d'après l’Ancien Testament, s’y échoua l’Arche de Noé, après le déluge, symbole de la patrie arménienne (Ararat est actuellement en Turquie).Il est très tôt représenté dans l’art arménien. Les frontières de l'Arménie ont beaucoup bougé. Les Arméniens ont des contacts avec les Mèdes, les Perses, les royaumes hellénistiques, les Empires romain et byzantin. Ils s’installent dans la Grande Arménie, en Cilicie, en Syrie , au Liban. Son assujettissement à l’Empire ottoman date de 1524.

L’Arménie chrétienne (330-1453)

Admirable  rideau d’autel représentant la légende de St Grégoire l’Illuminateur et la conversion au christianisme. Le siège patriarcal d’Etchmiadzine (« descente du Fils Unique » en arménien, est devenu le "Vatican" de l’Eglise arménienne et dont l’architecture va être le modèle pour toutes les églises arméniennes).

L’église arménienne ressemble  par sa liturgie à l’église orthodoxe grecque. Elle constitue le lien communautaire et le centre spirituel de chaque communauté arménienne.

Les objets liturgiques

Il s’agit de vaisselle d’autel en métal. Certaines portent une inscription des donateurs avec ceux qui ont fait le pèlerinage à Jérusalem.

Les textes liturgiques

Fabriqués en soie, par des techniques de fabrication et styles décoratifs floraux ottomans. A noter, la représentation de l’agneau pascal.

Alphabet, écriture, manuscrit

Les écrits arméniens sont remarquables . L’alphabet arménien est créée par St Mesrop Mashtots (5è siècle) pour traduire les Écritures. De beaux manuscrits enluminés sont exposés.

Argenterie des églises arméniennes

Les Arméniens sont réputés pour leur travail d’orfèvres (Kuyumcu en turc) dès le Moyen Age. Les orfèvres sont de de Van et  du Vaspourakan sur le plateau anatolien.

Céramiques de Kütaya

Au 18è siècle, les Arméniens dominent le marché des céramiques ,tasses, bols, pichets, presse-citrons , de petits plats décorés avec des personnages en habit d’époque ,flacons de parfum …

Ils fabriquent aussi des céramiques pour le clergé

Différents styles , porcelaine chinoise ou  motifs iraniens les inspirent. …

Les Arméniens en Inde

Au 17e siècle, des Arméniens s’établissent à Madras sur la route du commerce avec la Compagnie des Indes orientales.

Certains objets  viennent de ces marchands raffinés arméniens d'Inde.

La dernière salle est consacrée à la famille Kalfayan, à son histoire, à la collection exposée au Musée et au concept de sauvegarde de la culture.

Une exposition qui retrace l’histoire et la place de l’art dans la culture du peuple arménien.

Le voyage à Genève est une opportunité de connaitre cette culture.

source : Télématin, France 2

 

 


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !