mardi 24 octobre 2017 - 05:57 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Jean Kazandjian

image_pdfimage_print

Flèche Rouge Nouvel Hay L'Epoque Contemporaine

Jean KazandjianJean Kazandjian a commencé à être connu pour ses qualités de dessinateur et de graveur à la fin des années 60. Pendant cette période et jusqu’au début des années 70, l’artiste rencontre Giorgio de Chirico, Salvador Dali, Leonardo Cremonini, Francis Bacon et Alexandre Calder. Pendant cette période, c’est à travers les mouvements fantastique et surréaliste que Kazandjian se cherche.

En 1968, il est diplômé de l’ENSAD (l’école nationale supérieure des arts décoratifs) à Paris, où ont également étudié Picabia et Léger. Mais les perturbations politiques à Paris en 1968, poussent Kazandjian à repartir pour un temps au Liban. En 1969, à Beyrouth, le graveur américain Paul Lingren, lui apprend la technique de l’intaglio. Ses premières plaques : « Les Lions » et « Sœurs Jumelles » sont imprimées en édition très limitée.

L’artiste retourne à Paris en 1971 et produit quelques plaques telles que « La Naissance d’une Ville » ou « Châtiments » qui sont imprimées à l’atelier Bellini. L’année suivante, les galeries Furstenberg, Framond et Angolare de Milan commandent à Kazandjian différentes plaques parmi lesquelles se trouve « Les Trois Grâces ». En 1975, il utilise l’aquatinte pour graver « Métamorphose » et en 1981 le burin pour « Le Couple Allongé ».

De 1984 à 2002, Jean Kazandjian concentre son travail sur la peinture et le dessin mais reprend la gravure en 2000 à Los Angeles. En 2002 et 2003, il collabore avec l’éditeur Gary Eisenberg et produit 19 plaques de cuivre. Dans ses dernières gravures, Kazandjian revisite son travail des années 1970 à la lumière de ses nouvelles expériences américaines.

Son travail est aussi bien présent dans des institutions publiques telles que le Brooklyn Museum à New-York, le Musée de l’Athénée à Genève, la Bibliothèque Nationale à Paris, le Musée du Surréalisme à Melun, le Sursock Museum à Beirut que dans des galeries, notamment la Galerie Jeanne à Munich, la Galerie d’Orsay à Boston, la Galerie Furstenberg à Paris ou encore la Galerie Anaïs à Los Angeles.

Un livre d’artiste, comprenant 320 pages illustrées, préfacé par Gloria Orenstein, Professeur de Littérature Comparée, University of Southern California, accompagne cette exposition. Les œuvres sélectionnées dans ce livre datent majoritairement des dix dernières années.

"En pénétrant dans le monde visuel de Jean Kazandjian, nous découvrons un univers dans lequel tout vit et tout est capable de rêver. Non seulement l'Homme (…), mais la Femme, le paysage, voire même l'art" – Gloria Orenstein, Professeure de Littérature Comparée, University of Southern California, Los Angeles.

Un vernissage a lieu tous les premiers jeudis de chaque mois avec une sélection et un regard différents sur le travail de l’artiste.

« Je suis entré en contact avec l’art de la Renaissance à la fin de mes années de lycée. A cette époque, j’ai découvert les gravures de Dürer, Goya et Rembrandt dont la technique m’a particulièrement marqué. Je crois que les artistes qui sont des dessinateurs accomplis ne devraient pas hésiter à expérimenter cette technique qui apprend la rigueur, la précision  et une discipline de travail qui est aussi celle de la vie. »

Jean Kazandjian

Paris – La Galerie AV est heureuse de présenter la nouvelle exposition des gravures de Jean Kazandjian datant de 1970 à 2003. Les œuvres sélectionnées ici ne sont pas liées à un mouvement artistique dominant; l’artiste a, au contraire, librement formé son propre langage pictural alors qu'il vivait à Paris. Depuis qu’il s’est installé à Venice en Californie, il poursuit un dialogue entre surréalisme et pop-culture qui sont devenus pour lui indissociables.

Ouverture du mercredi au dimanche de 11h à 19h
01 42 74 26 78
www.galerieav.fr

The Temptation after Hugo Van der Goes, 1995

The Temptation after Hugo Van der Goes, 1995

 



Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !