jeudi 14 décembre 2017 - 09:03 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

L’avocat américain Vartkes Yeghiayan, défenseur des droits des victimes du génocide arménien, disparait à 81 ans

Le 01/10/2017 | Par | Catégorie: PEOPLE





image_pdfimage_print

Vartkes Yeghiayan (en arménien Վարդգես Եղյան), avocat spécialisé dans les affaires liées au génocide arménien et écrivain , vient de disparaitre à l'age de 81 ans 

Vartkes Yeghiayan est né le 6 avril 1936 à Addis-Abeba en Éthiopie dans une famille arménienne aisée. Son père, Boghos Yeghiayan, originaire d'Isparta en Turquie, est le seul de sa famille à survivre au génocide des Arméniens dans l'empire ottoman. Il est recueilli par des nomades dans le désert, et rejoint l'orphelinat arménien à Alep (Halep) en Syrie. Il rejoint ensuite Constantinople (Istanbul) où il fait ses études secondaires au fameux Robert's College. Il s'installe en Éthiopie comme comptable dans la société d'import-export Terzian. Il épouse la fille d'une famille locale, Aroussiag Terzian. Ils ont trois enfants : Tigran, Vartkes et Edi, qui étudient dans des écoles américaines à Chypre, puis émigrent aux États-Unis.

Vartkes Yeghiayan commence sa médecine à Berkeley, se réoriente en histoire, explore l'aventure de sa famille, puis celle des Arméniens, et l'impact du génocide.

Il prend la dimension du génocide arménien lors des funérailles de son père. À Berkeley, il fonde avec des amis l'Association des étudiants arméniens et organise la fondation de la chaire pour les études arméniennes. Il étudie à la faculté de droit de Hastings, puis à la faculté de droit Lincoln.

Son diplôme en poche, il rejoint la "California Rural Legal Assistance" et passe du statut d'avocat-junior à celui de directeur pour la Californie du Nord.

Le président Nixon le nomme directeur-adjoint du Peace Corps, où il supervise 7 000 volontaires dans 68 pays. Il garde son poste sous les présidents Ford et Carter.

Un jour, il lit les mémoires d'Henry Morgenthau, ambassadeur américain auprès de la Sublime Porte (la Turquie) de 1913 à 1916, un passage retient son attention ; Talaat, le principal responsable du génocide, demande à Morgenthau de lui livrer les noms des assurés arméniens de la New York Life Insurance Company : « Puisqu'ils sont morts, » dit Talaat, « les primes reviennent à l'État turc ». Indigné, Morgenthau refuse et quitte le bureau de Talaat.

En 2004, Vartkes Yeghiayan conclut avec New York Life Insurance Company une indemnisation de 20 millions de dollars pour les héritiers des Arméniens qui avaient souscrit une assurance-vie et qui ont disparu dans le génocide. En 2005, il réitère  avec AXA (qui a racheté l'Union-Vie devenu UAP) 17,5 millions de dollars . Il a écrit plusieurs livres , liés au génocide des Arméniens .

Vartkes Yeghiayan avait 81 ans . Il laisse une veuve Rita et un fils Armen,une fille Tamar, tous avocats en Californie. 

Les livres de Vartkes Yeghiayan : Soghomon Tehlirian , Vahan Kardashian, Dossiers de Malte (traduit en turc Malta Belgeliler) Raphael Lemkin , Pro Armenia: Jewish Responses to the Armenian GenocideThe Armenians and the Okhrana, 1907-1915

Vartkes Yeghiayan travaillait sur plusieurs ouvrages romancés au sujet d'un détective, Armen .

Ses obsèques seront célébrées samedi prochain à 15 heures (3 pm) au cimetière Forest Lawn de Hollywood.

 

RB



Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !