mardi 24 mai 2022 - 02:22 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Alakiaz

Le 15/01/2022 | Par | Catégorie: ARCHIVES



image_pdfimage_print

Erratum :
Une erreur s'est glissée page 6, 
la revue Europe Orient nommée 
UN MONDE EN BASCULE
de Pierre-Olivier SCOTTO 
devient 
UN MONDE EN BASCULE

Ci dessous la version corrigée :

ALAKYAZ n°102

bonne lecture à tous !

 

heureuse année 2022

à nos lecteurs !

Les cultures Arméniennes vous ouvrent le rêve…

Alakyaz – Janvier 2022

— Cinéma —

TWIST À BAMAKO
Film de Robert GUÉDIGUIAN
Un jour le ciel s’éclaircira,
conclusion du film, laisse
comme souvent dans les films de

Robert GUÉDIGUIAN un rai de lu-
mière entrer, pour ne pas sombrer

dans le désespoir.

GUÉDIGUIAN frappé par les pho-
tos de Malick Sidibé qui faisait se

rencontrer le politique et le festif, recrée cette atmosphère. En 1962
le Mali comme beaucoup d’états colonisés africains proclame son

indépendance avec comme premier président Modibo Keita, la ré-
volution socialiste s’installe avec difficulté dans un pays lié aux tra-
ditions. SAMBA (Stéphane Bak) jeune révolutionnaire idéaliste, fils

d’un riche marchand, fait tout pour réveiller la population aux idées
socialistes, il tombe amoureux de LARA (Alice Da Luz Gomes) jeune
villageoise mariée de force au petit-fils du chef de village. Le film se
déroule sur un parallèle entre l’indépendance du Mali et celle de
la femme soumise aux volontés du chef de village et des hommes.
Nous assistons à la naissance de l’amour entre SAMBA et LARA et

à la naissance des indépendances, naissances belles, pures, opti-
mistes. Mais les deux se heurtent aux traditions : il faut parler bam-
bara, garder le costume africain, ne pas danser le twist très à la

mode dans les années 1960, conserver le commerce privé et les
récoltes personnelles difficiles, préférer la gestion de la France, le
mariage arrangé.

Les jeunes révolutionnaires malgré quelques élans de sympathie
de la population n’arrivent pas à se faire entendre, ils connaissent
trahisons et divisions et les traditionnalistes gagnent, menant peu
à peu, le pays à l’obscurantisme comme les dernières images du
film le montrent.

Jeunes, beaux, enthousiastes SAMBA et LARA emportent notre sym-
pathie, on voudrait qu’ils réussissent et la révolution et leur amour.

De très belles scènes, les deux amoureux qui se cherchent au milieu
des boubous suspendus, les jeunes qui chantent « Belles, belles,
belles » en roulant à travers les routes poussiéreuses.
La déception, l’amertume, le désespoir de ces jeunes idéalistes
disent en filigrane les sentiments de Robert Guédiguian devant le
retour des extrêmistes aussi bien en France que dans d’autres pays
d’Europe ou d’Afrique.
Cependant un jour le ciel s’éclaircira comme déclare LARA à la fin
du film, une pointe d’espoir au milieu du chagrin et de la désillusion.
Allez voir TWIST A BAMAKO, un film très beau, réussi, un Guédiguian
en Afrique avec son humanité et ses convictions.

A.T. MAVIAN

LE RÉCENT LIVRE
DE ROBERT GUÉDIGUIAN
Les lendemains chanteront-ils encore ? (4e

de couverture)
A travers ce livre qui porte un titre en forme d’espoir, sans certitude
sur l’avenir, Robert GUÉDIGUIAN développe sa vision du monde,
sa critique du capitalisme et sa conception de l’être humain. Il le
fait sur la base de ce qu’il nomme « ses intuitions documentées

», convoquant sa biographie, son expérience professionnelle et ci-
vique, ses lectures croisant les grands textes de la littérature et les

sciences humaines, le tout avec humour. Il revient également sur le
quinquennat qui arrive à son terme, sur le mouvement des Gilets
jaunes, sur la crise du Covid-19, ou encore sur un sujet qui lui est
particulièrement cher : la situation de la gauche.
Ayant fondé sa vie sur le collectif, il a conçu LES LENDEMAINS
CHANTERONT-ILS ENCORE ? comme un acte de transmission et une
adresse aux personnes de bonne volonté. Homme de conviction et

d’engagement, Robert GUEDIGUIAN livre cette parole libre et né-
cessaire au fil du dialogue avec Christophe Kantcheff avec lequel il

partage une complicité de longue date.

Pour la première fois, Robert GUEDIGUIAN expose son horizon poli-
tique dans un livre où conviction et passion se mêlent pour esquis-

Vous pouvez nous contacter à l'adresse ci-dessous :
Cercle d'Amitié France-Artsakh
Bureau de François Pupponi

Assemblée nationale, 126 rue de l'Université – Paris 07 SP 75355

Le Sénat crée un groupe d’information internationale…..

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !