mercredi 19 janvier 2022 - 14:56 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Adic

Le 05/12/2021 | Par | Catégorie: ARCHIVES



image_pdfimage_print

Remerciements  aux délégués diocésains aux relations avec les musulmans et l'I/islam, de bien rappeler lors de rencontres interreligieuses avec des religieux des mosquées en voisinage urbain, que le Pape François est allé en Arménie en 2016 ~en pélerin a-t-il dit. Le Saint-Père y a reconnu le Génocide des arméniens de 1915. Sa Sainteté le Catholicos arménien Aram Ier du Liban, spécifie bien que ce n'était pas pour des motifs islamo-religieux que le crime génocidaire de 1915-18, avait été perpétré. Cela d'autant plus que le Califat fut aboli par les turco-kémalistes en 1924.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 

 

Révérends Pères et Mesdames-Messieurs les délégué(e)s diocésain(e)s aux relations avec les musulmans et l'I/islam

 

En effet en 1924, il s'agissait de s'assurer de faire taire une parole islamo-authentique de la part d'un futur Caliphe indépendant et autonome ~en étant sûr d'escamoter une telle parole face à l'idéologie du panturquisme. Une pensée en véracité islamo-religieuse pouvait toujours reconnaître le crime organisé du GdA1915 avec miséricorde // et en désapprouvant son déni : comme ce fut le cas avec sa reconnaissance par la Grande Mosquée de 75005.Paris. (le 5 mai 2015 / Page.2.pdf ANACRA)

 

Profitant de la Première Guerre Mondiale, il était question pour le Gouvernement Jeune-Turc de l'Empire ottoman à l'époque, de commettre un nettoyage ethnique en table rase à l'encontre des autochtones arméniens. En idéologie pantouranienne laïcisante, il s'agissait de faire la jonction avec les turco-tatars de Bakou // comme première étape d'un grand empire englobant l'Asie centrale // comme l'évoque Sa Sainteté Aram Ier de la Grande Maison de Cilicie / 14 Avril 2015 / LA STAMPA.

 

Les 1.500.000 victimes innocentes déportées jusqu'à déshumanisation (Photo.#1 ~~ Photo.#2 ~~ lors du Génocide des arméniens de 1915, un crime imprescriptible qui commence à se faire connaitre) ont été canonisées le 23 avril 2015 au Saint-Siège d'Etchmiadzine par Sa Sainteté Karékine II, Catholicos de tous les arméniens.

 

Pour les descendants de rescapés du GdA1915, il y a un texte encyclique sur la canonisation des 1.500.000 de nos saints martyrs (Revue officielle 'Etchmiadzine-Էջմիածին' 2015, 72ème année, Դ-IV, pp.33-35) qui fera toujours face symboliquement aux falsifications organisées ou compulsives d'Ankara en déni absolu. Au-delà de tentatives politico-négationnistes, cette vénérable canonisation religieuse sera tout naturellement présente, consciemment ou inconsciemment, lors des dialogues islamo-chrétiens en France, en Europe et dans le monde. On comprend que le Saint Père, le Pape François, ait dit en 2016, qu'il allait en Arménie "en tant que pélerin".

 

Il existe déjà des sujets arménisants en dialogue islamo-chrétien qui ont été présentés dans la très importante revue de l'Institut Pontifical d'Études Arabes et d'Islamologie / PISAI de Rome : ISLAMOCHRISTIANA. C'est le cas par exemple avec les théologiens arméniens médiévaux dissertant sur l'islam :  Grigor Magistros Pahlavuni, 6 (1980) 283 — Grigor Tathevaçi 6 (1980) pp.286-287 / (page.19). Il serait intéressant de savoir ce qui a été écrit dans l'article Emre ÖKTEM, Le dialogue islamo-chrétien en Turquie, 26 (2000) pp.107-131 / page.8

 

Cependant concernant les actions du panturquisme à l'encontre du christianisme arménien et de : 

– ses anciennes églises détruites en territoire turc (Photo.#3 ~~ Photo.#4) ;

– ses églises arméniennes en Azerbaïdjan dont celles de la Province du Nakhitchevan // Photo.#5 + Atlas historique du Nakhijevan / 40.pages.pdf / Armenian Architecture Foundation 2012 + photos des églises : 1-20 | 21-40 | 41-63 ;

– son Cimetière médiéval de Djoulfa (avec Film 5mn:20s et Photo.#6 . Photo.#7 . Photo.#8 . Photo.#9totalement détruit par l'armée azérie en décembre 2005 (Photo.#10) ;

– la reconnaissance du Génocide des arméniens de 1915 et la sainte canonisation des victimes du GdA1915 en avril 2015…

ainsi faudrait-il le dire toutefois, ces données historico-religieuses ne sont malheureusement pas signalées dans les sujets traités par la Revue ISLAMOCHRISTIANA (1975-2020).

 

Révérends Pères et Messieurs de la Province de Bordeaux délégués diocésains aux relations avec les musulmans et l'I/islam, pour terminer, veuillez trouver ci-dessous 15 JPGs joints et explicités. Lors de vos rencontres interrreligieuses, ne manquez pas de faire connaître ces données arméno-arabisantes et arabo-arménisantes en dialogue islamo-chrétien aux Instituts islamiques des Mosquées dans les départements de vos diocèses

 

Nos concitoyens musulmans d'origines africaines, maghrébines ou asiatiques, en héritage historique de la camaraderie d'Anciens Combattants Français, saisiront combien ils ont pu être abusés par la désinformation turco-officielle en exportation.

 

Vous remerciant de votre attention, 

– même vaccinés, cependant face à la pandémie, nous ne manquerons pas de    

– nous rappeler chaque fois les précautions d'usage en portant le masque    

– et en gardant encore nos distanciations sociales requises  

– surtout avec le nouveau Variant Omichron très transmissible dans l'air.  

 

Nil Agopoff, né à Paris en 1944, conseiller historique auprès de   

l'UCFAF, l'Union Culturelle Française des Arméniens de France, fondée en 1949

– ayant pour Président d'Honneur, Jean-Pierre Mahé

. de l'Académie des Inscriptions et des Belles Lettres

~ et aussi auprès de l'Association nationale des Anciens Combattants et Résistants Arméniens de France  

– l'ANACRA, fondée en 1917 . http://www.anciens-combattants-armeniens.org 

 

– Img#1   : Reconnaissance du GdA915 par l'ancien Recteur Dalil Boubakeur de l'Institut musulman de la Grande Mosquée de Paris ;

– Img#2   : Site améno-américain arabic.armenian-genocide.org ; 

– Img#3   : Les Corans conservés au Matenadaran ; ce catalogue se trouve aussi dans la Bibliothèque du Saint-Siège d'Etchmiadzin ;

– Img#4   : Islam, a Mosaic, Not a Monolith, parcours académique de Vartan Gregorian, né à Tabriz ;

– Img#5   : Le Maghreb / Mappemonde d'Amsterdam qui se trouve au Département des Cartes et Plans à la BnF ;

– Img#6   : Carte arménienne du Machreq dessinée vers 1790 à Venise ;

– Img#7   : Plan de la Kaaba dessiné par le Père Zakaria Alexanian (1711-1793) ;

– Img#8   : Mosquée du Prophète à Médine ~ ԲԱԶՄԱՎԷՊ (Venise) 1845 / REVUE N#11. pp.169-172 ;

– Img#9   : https://ara-ashjian.blogspot.com/2012/08/al-azhar-grand-sheikhs-fatwa-condemning.html  ~  Page Adic sur le Grand Cheikh Salim al-Bishri d'Al-Azhar du Caire ; 

– Img#10  : Le firman du Chérif de La Mecque et Gardien des Lieux Saints  El-Hoceïn, El-Hossein, Al-Husayn Ibn'Ali (1854-1931) de la maison des Hachémites Décret promulgué demandant la protection des Arméniens ;

– Img#11 : Projet du monument publié dans le livre Kéghart, Alep 2000 avec les dédicaces de personnalités syriennes ;

– Img#12 : "Le nom des Arabes sera inscrit avec des lettres d'or dans l'Histoire des Arméniens" (Damas, 9 mai 1919)  Hommage des chefs de tribus syriennes au Mémorial du Génocide à Érévan le 29 mars 2005 ;

– Img#13 : Sa Sainteté Aram Ier en compagnie avec un dignitaire musulman de Beyrouth ~~ Ici, Sa Sainteté Aram Ier et le Sheikh Officiel de Syrie, Ahmad Badr Ad-Din Hassoun ;

– Img#14 : Congrès d'arménologie à Bagdad en 2015 avec l'arabisant Nicolay Hovhannisyan ;

– Img#15 : Nora Arissian, Arab Eye Witness Accounts of the Armenian Genocide, Haigazian 2015 ;

Une carte de l'armée allemande d'Adana en 1918

 

Cette carte a été préparée par Joseph Rustom, membre de l'équipe Houshamadyan. Il est basé sur une carte militaire allemande, datée de 1918, que Joseph a trouvée dans les archives de l'architecte allemand Hermann Jansen à l'Université technique de Berlin.

 

La carte, qui est en français, se compose de 12 feuilles distinctes. Le travail d'agencement et de fusion des feuilles pour produire une carte complète a été méticuleusement exécuté par Rita Saade, sous la direction de Joseph Rustom. L'équipe de Houshamadyan a ensuite traduit la carte en anglais, en arménien et en turc.

 

Le résultat est une carte extrêmement détaillée d'Adana telle qu'elle se présentait pendant les dernières années de l'Empire ottoman. La carte révèle les emplacements de nombreuses institutions arméniennes qui existaient autrefois à Adana, dont la plupart ont depuis été détruites et anéanties du paysage de la ville.

 

~ Cliquez ici pour accéder à la carte d'origine en anglais : https://www.houshamadyan.org/en/mapottomanempire/vilayet-of-adana/adana.html

~ TRADUCTION.Google.EN > FR : https://www-houshamadyan-org.translate.goog/en/mapottomanempire/vilayet-of-adana/adana.html?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=de

 

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !