lundi 25 octobre 2021 - 05:42 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le phénomène de société, américain, « the Burning Man » (l’Homme qui brûle) inspire des réfléxions :

Le 01/09/2021 | Par | Catégorie: SOCIÉTÉ



image_pdfimage_print

Le thème du " burning man"  2022
c'est Terra Incognita :  pour décrire nos vies actuelles

on est tous sur terre inconnue et terra périlosa
Qui veut dire terre inconnue et périleuse ….
On  fait avec
On veut voyager
On veut imaginer
On veut s’exprimer
Mais les terres sont de plus en plus inconnues et périlleuses
On doit être correct
On dois être alerte
On veut  être libre
On veut tout changer

On veux tout brûler

La métaphore de brûlure 

On est brûlé 

On se brûle 

On ne doit pas se brûler 

Combien de gens connaissons nous qui se brûlent en ne prenant pas de bonnes décisions rapides et correctes dans leurs vies de travail et domestique 

Et encore en arabe on suit  l étincelle la oualaaa qui allume tout …..

L 'allumeur qui allume  tout mais essaye de ne pas être brûlé

 

Food for thought 

 

Lily Sagherian

phto : D.R.

——————————————————————–

« Essayer d’expliquer ce qu’est le Burning Man à quelqu’un qui n’y est jamais allé est comme expliquer à quoi ressemble une couleur particulière à un aveugle. »

Chaque année, dans le désert de Black Rock au Nevada, a lieu un rassemblement presque difficile à croire : le Burning Man. Cet immense groupement a lieu toutes les dernières fins de semaine d’août. L’espace de 7 jours, le désert prend alors vie ! Une petite ville temporaire s’y installe pour vivre la plus incroyable des expériences. La ville prend le nom de Black Rock City et devient alors, le temps du festival, l’une des villes les plus peuplées du Nevada, rien que ça ! Amis voyageurs, friands de découvertes, amoureux des rencontres en tout genre : bienvenue au Burning Man !

Qu’est-ce que le Burning Man ?

Le Burning Man, c’est un festival où plus de 50 000 personnes viennent s’y retrouver pour célébrer la création artistique. Durant cette semaine, les limites n’existent plus et l’échange devient le maître mot de cette ville utopique. Ce festival, incroyablement célèbre aux États-Unis mais bien trop peu connu en Europe, est décrit comme le festival le plus déjanté pouvant exister. La règle d’or de ce festival est qu’une fois terminé, on ne doit y laisser aucune trace. Ce festival est basé sur l’écologie et toutes les créations artistiques faites à partir de matériaux de récupération.

Burning Man

Également, il n’y a pas de public en ce qui concerne les performances, les spectacles ou les démonstrations, le but étant que tout le monde est là pour participer afin de promouvoir la créativité et la spontanéité des gens. C’est cette incroyable proximité qui fait du Burning Man un festival totalement à part. Le commerce y est interdit (même pour tout ce qui est des substances illicites), le mot d’ordre est le partage, rien n’est alors payant au sein même de la ville ! Le festival est axé avant tout sur l’altruisme et la générosité. Si ce festival semble complètement décalé, c’est sans doute l’une des expériences les plus enrichissantes et humaines à faire.

Comment se rendre au Burning Man ?

Rappelons que le festival se déroule dans le désert du Nevada, c’est-à-dire au beau milieu de nulle part. Pour des raisons pratiques, la plupart des gens atterrissent à San Francisco et prennent alors la route vers le désert du Nevada. L’aéroport de Reno est également une autre option et il faut alors compter 3-4 heures de route jusqu’au festival. Comme n’importe quel rêve, il faut pouvoir être en mesure de le financer :  je vous conseille de commencer à préparer votre périple au moins un an avant !

Le Burning Man

Le billet du Burning Man est relativement cher puisqu’il faut compter environ 280 dollars, mais le prix de celui-ci est tout à fait rentable et vaut absolument le coup de faire quelques petites économies durant l’année ! Sur le billet, il est indiqué que vous n’êtes pas des « spectateurs »l, mais bien des « participants ».

Une fois sur place, vous n’aurez plus rien à payer, mais le prix du billet d’avion, est loin d’être une utopie. Également, chaque place pour le Burning Man part à une vitesse folle ! Tout se joue en l’espace de quelques secondes alors amis voyageurs, prenez votre mal en patience and let’s go to the biggest and bizarre party in the world !

Comment vivre sur place ?

Une des règles qui régit le Burning Man est que le Burner se doit impérativement d’être autonome ! Il faut prévoir à l’avance son campement, de quoi se couvrir durant la nuit. Il est surtout très important de prévoir des provisions pour tenir une semaine, dans le désert. 40 litres d’eau sont bien plus que nécessaires et c’est un minimum que je recommande. De plus, les nuits sont très courtes parce qu’à 8 heures du matin, la chaleur se fait déjà ressentir sous la tente. Si les nuits sont plus fraîches, se coucher à une heure raisonnable afin d’être en forme le lendemain vous gâche tout le plaisir de Black Rock City de nuit.

Le burning Man

Le Burning Man la nuit n’a plus rien à voir avec le campement de jour. En effet, tout prend une autre dimension, les créations s’illuminent de lumières phosphorescentes, l’atmosphère est alors totalement différente. Entre rêve et réalité, on ne sait plus très bien quoi en penser.

« On s’y fait des amis pour la vie que l’on ne reverra jamais…Mais avec lesquels on dessine sur le sable des mondes meilleurs. Les corps se rapprochent. Les esprits s’oublient. Jusqu’au lever du soleil sur le désert ».

De quoi donner (très) envie.

Une ville utopique

Les habitants du Burning Man sont souriants, à l’écoute,  et prêts à l’entraide ! C’est avant tout pour cela que la ville semble utopique. Les gens semblent irréels, l’émerveillement se rencontre à chaque « coin de rue » de cette ville. Dans un décor fabuleux en plein milieu de la nature, les températures avoisinent les 35°. Aucune restriction vestimentaire n’est imposée, on peut être soi-même quand on veut, où l’on veut, à n’importe quel moment !  Les goggles sont toutefois fortement recommandées (lunettes d’aviateur) pour faire face à la poussière et aux tempêtes de sable qui peuvent avoir lieu sur place.

Burning Man la voiture pour se déplacer

Par ailleurs, les voitures sont formellement prescrites au sein du festival, l’occasion de rencontrer des « véhicules » invraisemblables, comme tout droit sorties de notre imaginaire. Il existe bien un espace temporaire de totale liberté et de créativité où les frontières ne sont plus un problème.

C’est le  « kaléidoscope de sons, de couleurs, de sensations porté à ébullition par le soleil, la poussière, les drogues et la techno ».

source : www.votretourdumonde.com

 

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !