mardi 26 octobre 2021 - 23:17 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Défense : ces pays qui surarment & pourquoi l’Australie achète 12 sous-marins nucléaires

Le 18/09/2021 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

La Chine avec un budget annuel consacré à la défense de 252 milliards, en hausse depuis 26 ans, qui  fait de l'Armée populaire de libération (APL) une force militaire moderne. Pékin consacre 252 milliards de dollars par an à sa défense, en hausse de 76% par depuis 2011, et rivalise  avec les Etats-Unis. Les dépenses en matière de défense de l'Australie, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et dans le reste de la région augmentent  à un rythme rapide.

Ces dépenses sont réalisées en réaction à la Chine. "La compétition en matière militaire est entre la Chine et les autres pays partenaires qui veulent dissuader Pékin de recourir à la force". "Cette réaction ne fait que s'amplifier, notamment depuis que Xi (Jinping) est président. Il utilise tout le pouvoir de la Chine de manière assez coercitive et agressive".

dissuasion ? :

20% des dépenses dans la région en matière de défense sont consacrées aux équipements,  maritimes et de dissuasion à longue portée pour persuader Pékin – ou tout autre adversaire – que le coût d'une attaque serait trop élevé. La décision de l'Australie de faire l'acquisition dr huit sous-marins à propulsion nucléaire et de missiles de croisière Tomahawk illustre cette  dissuasion : "Cela vise à accroître le coût d'un éventuel conflit militaire pour la Chine et permet de contrecarrer efficacement les moyens mis en place par l'APL".

En Corée aussi  "Il n'y a aucune explication  autre à la décision de Séoul de construire un porte-avions par rapport à la Corée du Nord. De même, "la modernisation militaire de l'Inde est clairement motivée par la puissance militaire croissante de la Chine". De son côté, la Chine – qui aime à qualifier sa relation avec les Etats-Unis de "rivalité entre grandes puissances" – les accuse d'alimenter la course aux armements.

Washington "polarise son système d'alliance". Si la peur de la Chine est le moteur des dépenses de défense dans la région, les Etats-Unis accélèrent le processus, en aidant les alliés régionaux à se renforcer. Alors que la Chine et le Japon "allaient de l'avant" avec leurs programmes de défense, Washington a "aidé et encouragé" les alliés à faire de même "sous prétexte de dissuader la Chine".

sources : quotidien chinois Global Times

 

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !