jeudi 29 juillet 2021 - 18:10 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

La sénatrice Nathalie Milsztein-Goulet , qu’on n’a jamais lue s’apitoyer sur les soldats arméniens morts sous les drones turco-azéris , s’émeut de la mort d’un traducteur afghan

Le 28/06/2021 | Par | Catégorie: POLITIQUE



image_pdfimage_print

La tribune de Nathalie Goulet :

"Un Afghan est mort assassiné. Quelle importance, me direz-vous, pour nous qui sommes loin de ce pays et de son agonie? Cet Afghan, père de cinq enfants, s'appelait Abdul Basir et, comme beaucoup d'autres, il avait été auxiliaire de l'armée française. C'est une mort par indifférence dont nous sommes collectivement les complices. Notre armée a eu recours, en Afghanistan, à des interprètes, ouvriers polyvalents, physionomistes, sans lesquels elle aurait été sourde et muette. Après la fin des opérations, certains ont été "relocalisés" en France, les autres sont restés, comme les harkis jadis, abandonnés et considérés comme des traîtres par leurs concitoyens, ciblés, menacés ou tués.

Abdul Basir, interprète, faisait partie de ces oubliés de la France. Je veux lui rendre hommage et dire ma colère teintée d'un sentiment d'échec. Si avec le journaliste Quentin Muller, qui a mené une croisade jusqu'à l'épuisement, Brice Andlauer, Frédéric Pineau et d'autres, avec l'Association des interprètes afghans, nous n'avons cessé d'alerter l'opinion publique, nous n'avons pas pu protéger Abdul et ses collègues de nos ennemis communs, de leurs bourreaux".

source : le JDD

"La secrétaire de la commission des finances a suffisamment de disponibilités pour se rendre à Bakou, à la conférence « Caucase du Sud : les perspectives de développement régional et de coopération », organisée par le Centre international Nizami Gandjavi. Le 22 mai, elle a même eu la bonne idée de donner une interview au site lagazetteaz, dans lequel elle ne fait aucun mystère ….

source : armenews

"Ancienne avocate parisienne, Nathalie Milsztein a été radiée du barreau pour bon nombre d'irrégularités, même si l'affaire est encore pendante devant la Cour de cassation. Entre autres, elle ne se serait pas présentée à une audience, aurait jonglé indûment avec des sommes d'argent ou aurait omis de payer l'homme qui lui sous-louait ses locaux. En 1999, le conseil de l'ordre, qui a jugé les faits d'une "gravité exceptionnelle", l'a radiée. " J'ai été négligente, admet-elle. J'ai laissé couler mon cabinet, j'ai complètement pété les plombs."

source : Le Monde

—–

Après le décès d'Aznavour : 

"J’étais (N.Goulet) hostile à la pénalisation de la négation du génocide arménien. J’ai compris que j’avais tort et je me suis excusée auprès de lui (Aznavour). Il aurait pu m’en vouloir. Au lien de cela, il m’a invitée à un concert en Allemagne pour mon anniversaire. J’ai ensuite eu l’occasion de l’écouter à Erevan, Londres et Genève. Il était une légende de son vivant. Aznavour est le plus beau mot de la langue française. Des phrases comme « je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître » sont pour toujours entrées dans notre vocabulaire. Son répertoire est immortel. Je partage la peine du peuple arménien et de tous ses admirateurs ».

source : Ouest France

photo : Ouest France

image_pdfimage_print


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !