samedi 15 mai 2021 - 10:48 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

En exécutant le génocide d’une partie de leur population (les Arméniens), ils (les « Jeunes Turcs ») ont détruit leur économie

Le 03/05/2021 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

Le sous-développement de la République turque au XXe siècle est le conséquent du génocide des Arméniens.

A la fin de la période ottomane les commerces intérieur et extérieur, les industries

manufacturières, les assurances et le système bancaire étaient dirigés par des 

non-musulmans.

Suite au génocide  et l'expulsion du territoire  des Grecs, on assiste a une inter-

ruption soudaine du développement  socio-économique et c'est la fin de l'accumulation du capital.

 

L'historien turc Sevket Pamuk écrit dans son livre '' Histoire conomique ottomane-turque 1500-1914" ; "La bourgeoisie commerciale qui a formé le noyau économique était composée de chrétiens dont l'anéantissement a

détruit les relations de marché".

Un autre historien de l'économie turque Caglar Kayder évitant le mot génocide

utilise le terme "expulsion de la bourgeoisie ottomane interprète la perte des 

acquis économiques suite au génocide.

L'histoire kémaliste  présente avec désinvolture l'hégémonie économique des

Arméniens, aussi des Grecs, petits ou grands bourgeois monopolisant l'écono-

mie de l'Empire et leur départ pour ne pas dire leur anéantissement a créé le 

chaos à l'avénement de la République.

On oublie de mentionner que la grande partie  des Arméniens était constituée

de paysans vivant en Anatolie et pour subvenir  aux besoins de la famille  les 

hommes partaient à Costantinople pour travailler dans les usines et ateliers des

bourgeois chrétiens.

Ainsi,était formé un prolétariat arménien décrit dans les poèmes de Taniel (Daniel , ndlr)

Varoujan dans "Chants paiens". Le stéréotype  des groupes industriel mono-

polistes chrétiens  exploitant  les pauvres turcs, est un mensonge enseigné  a la 

société turque.

Les différences de classe existaient également dans l'Empire ottoman comme 

dans tout Etat ou empire. Le génocide  a exterminé une bourgeoise arménienne

mais aussi une armée de travailleurs et d'artisans . Le résultat était un manque

de capitaux et de main d'oeuvre qualifiée et cela était la porte ouverte à une 

récession de  long terme créant une république sous-développée.  (à suivre : le chapitre 3)

 

Zaven Gudsuz

zaven471@hotmail.com

 

Zaven Gudsuz est diplômé d'économie de l'Université de Nantes

 

image_pdfimage_print


Tags: , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !