samedi 15 mai 2021 - 09:58 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

L’homme d’affaires & philantrope américain Hrayr Hovnanian 91 ans disparait

Le 10/04/2021 | Par | Catégorie: ARCHIVES



image_pdfimage_print

Hrayr Hovnanian, homme d’affaires américano-arménien, philanthrope et membre du conseil d’administration du Fonds Arménien (Hayastan Himnadram) vient de disparaître à l’âge de 91 ans.

L’ex-président de la Cour constitutionnelle Gaguik Haroutunyan a rédigé une nécrologie, que l’agence Armenpress a présenté.
« L’une des grandes souffrances qui a frappé notre peuple s’est ajoutée. Hrayr Hovnanian, un digne fils du peuple arménien, un dévot national, un grand bienfaiteur qui a consacré sa vie et son œuvre au présent et à l’avenir des Arméniens, est décédé. Je suis l’un des rares à bien connaître tous les actes patriotiques de Hrayr Hovnanian de 1990 jusqu’à sa mort.
Des volumes peuvent être écrits à leur sujet dans le futur. Cependant, même aujourd’hui, nous pouvons affirmer avec confiance que sans la participation désintéressée de Hrayr Hovnanian, le Fonds Arménien n’aurait pas vu le jour. (…) L’Assemblée arménienne des États-Unis, qui a joué et continue de jouer un rôle important dans la défense des intérêts de l’Arménie et de l’Artsakh, n’aurait pas joué ce rôle. Des dizaines de programmes liés à la zone sinistrée, à l’autoroute Goris-Stepanakert, au développement de l’Artsakh, à la solution d’autres problèmes du futur et aux besoins vitaux de la génération arménienne n’auraient pas été mis en œuvre.

Ces listes peuvent continuer indéfiniment.
Je souhaite simplement que la génération moderne reconnaisse l’une de ses légendes, dont la vie et l’œuvre ont pris un sens en servant de manière désintéressée la patrie et le peuple. De nombreux Arméniens de la diaspora ont été respectés pour leur participation à la cause du patriotisme. Hrayr Hovnanian y avait même un rôle spécial. Il fut le premier Arménien riche à construire sa maison et son foyer en Arménie et à s’installer dans la patrie.

Vazgen Sargsyan lui a souvent dit « Hrayr, vous êtes plus arménien que nous, que ferions-nous si vous n’étiez pas avec nous ? ». Il est resté aux côtés de sa patrie jusqu’à sa mort.

Allez en paix Grand patriote arménien et désintéressé, votre vie et votre travail deviendront un monument sanctifié pour les générations arméniennes.
Et pour moi, la perte de mon frère aîné a ouvert un gouffre profond de vide dans mon âme en deuil

sources : armenews/Amirzayan , hovnanianfoundation.am

image_pdfimage_print


Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !