lundi 18 janvier 2021 - 08:38 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Nucléaire 2036 : lancement imminent

Le 09/12/2020 | Par | Catégorie: HIGH-TECH



image_pdfimage_print

Emmanuel Macron visitait ce mardi le site du fabricant de réacteurs nucléaires Framatome au Creusot, en Saône-et-Loire, pour soutenir la filière nucléaire civile et militaire.

Il y a parlé du futur porte-avions qui succèdera au « Charles-de-Gaulle », dont le choix du mode de propulsion était très attendu. La propulsion nucléaire est plus coûteuse à construire que le diesel mais donne plus d'autonomie et maintient des compétences dans les réacteurs embarqués, essentiels à  la dissuasion.

Le futur porte-avions sera plus massif que le Charles de Gaulle. Il fera 75 000 tonnes & 300 mètres de long, contre 42 000 tonnes & 261 mètres pour le « Charles-de-Gaulle », davantage que les deux porte-aéronefs britanniques, mais moins que les onze porte-avions américains.

Il embarquera 30 futurs avions de combat Scaf, plus gros et plus lourds que les Rafale auxquels ils succèderont. Son équipage aura 2 000 marins.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo : Par Ludovic Péron — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20028606

 

 

 

 

 

 

 

Il sera construit par Naval Group aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire, seul chantier en France capable de construire un navire de cette taille. Selon le quotidien « le Monde »« la marine souhaite procéder aux premiers essais en mer en 2036.Un contrat est donc attendu par les industriels début 2021, au plus tard, pour tenir cet objectif militaire »

Il a abordé la réforme et les investissements nécessaires dans la filière nucléaire. Et« Rares sont les secteurs qui offrent autant de perspectives, en particulier à  notre jeunesse », a affirmé Emmanuel Macron. Il a déclaré :

« Le nucléaire restera la pierre angulaire de notre autonomie stratégique. 

& « Pourvu qu'on progresse sur les déchets et la sureté, le nucléaire est une énergie décarbonée, une énergie sûre » , « un pilier de notre mix énergétique », a estimé le président de la République, tout en demandant également « un très haut niveau d'énergies renouvelables ».

Le site du Creusot a été choisi car Framatome y fabrique des cuves à  la fois pour des réacteurs civils et pour des réacteurs utilisés dans la propulsion navale militaire, comme celle du« Charles-de-Gaulle » et des sous-marins.

sources : Le Monde , Framatome

photo de premier plan : D.R.



Tags: , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !