lundi 18 janvier 2021 - 08:05 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

NakhItchevan : l’armée d’Azerbaïdjan a rendu caduc le traité de Kars, en cassant & détruisant les milliers de croix de pierre (khatchkars) , héritage culturel des Arméniens

Le 23/11/2020 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

Le Nakhitchevan (en azéri : Naxçıvan ; en arménien Նախիջեվան) est une région du Caucase aujourd'hui une république autonome , dont la ville principale et chef-lieu porte le même nom, Nakhitchevan. La région fut un canton de la province historique arménienne du Vaspourakan.

Le Nakhitchevan a des frontières avec l'Iran, l'Arménie et la Turquie, mais il est sans continuité territoriale avec le reste de l'Azerbaïdjan. Les tensions persistantes avec l'Arménie entravent toute communication directe entre le Nakhitchevan et le reste de l'Azerbaïdjan, accentuant l'isolement de ce dernier. Mais cette région était épargnée par la guerre entre ces deux voisins, en partie grâce(!) à la Turquie exerçant le rôle de garant (!) selon les termes du traité de Moscou signé entre les Kémalistes et les Soviétiques en 19211.

En juillet 1920, la 11e Armée "rouge" soviétique envahit et occupe la région et, le 28 juillet, déclare la République socialiste soviétique autonome de Nakhitchevan en «liens étroits» (!) avec la RSS d'Azerbaïdjan . En novembre 1920, les bolcheviks, pour attirer le soutien du public, promettent d'attribuer le Nakhitchevan à l'Arménie, avec le Karabakh et le Zankézour. Nariman Narimanov , chef de l'Azerbaïdjan bolchevique célébre la «victoire du pouvoir soviétique en Arménie», proclamant que Nakhitchevan et Zankézour devraient être attribués au peuple arménien en signe du soutien du peuple azerbaïdjanais à la lutte de l'Arménie contre l'ancien gouvernement DRA:

La décision de faire du Nakhitchevan une partie de l'Azerbaïdjan est faite le 16 mars 1921 dans le Traité de Moscou entre la Russie soviétique et la République de Turquie .Cet accord a été réaffirmé le 13 octobre 1921, au traité de Kars . L'article V du traité : "Le Gouvernement turc et les Gouvernements soviétiques d'Arménie et d'Azerbaïdjan sont convenus que la région de Nakhitchevan, dans les limites spécifiées par l'annexe III du présent Traité, constitue un territoire autonome sous la protection de l'Azerbaïdjan."

La "protection" de l'Azerbaïdjan a consisté en un massacre culturel par son armée : des milliers de croix de pierre (khatchkars en arménien) du cimetière arménien ont été cassés et détruits.

Les traités de Moscou et de Kars sont donc caducs .



Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !