dimanche 27 septembre 2020 - 06:23 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Quand l’Arménie veut renforcer la réconciliation (avec la Turquie) & établir des relations de bon voisinage

Le 02/08/2020 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print
Le premier août 1918 est le jour de l'instauration du
parlementarisme  en Arménie.
 
La première session du Conseil d'Arménie (le parlement)
se tient dans la salle du Club d'Erevan (la capitale, ndlr) à laquelle 
assistent les membres du gouvernement et les repré
santants  de l'Empire ottoman, d'Allemagne, d'Autriche-
Hongrie et le consul de Perse.
 
Avédik Sahakian dont le discours inaugural est traduit en turc et en russe, est élu président ;
Les premiers parlementaires ne sont pas élus , mais
font partie  des membres du Conseil national arménien de
Tblissi (Tiflis, ndlr) , au nombre de 38 , en accord  avec des partis 
politiques, plus six Turcs, un Russe  et  un Yézidi, pour un
total de 46.
Après la séance du parlement un défilé militaire a lieu
remontant l'avenue Astafyan (actuelle Abovian).
 
Le 3 aout 1918, le Premier ministre H.Kajazouni prononce
son discours de politique générale annoncant l'objecrif
de "Renforcer la réconciliation avec le gouvernement
ottoman et  établir des relations de bon voisinage".
 
Le 4 août, suite à l'ultimatum turc, le traité de Batoum  est
signé et ratifié par le parlement.
C'est le premier traité international signé par  un gouverne-
ment arménien qui céde aux Turcs les villes de Kars et d'Ardahan.
 
Zaven Gudsuz
zaven471@hotmail.com
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !