samedi 05 décembre 2020 - 03:22 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Après Sainte Sophie , le traité de Lausanne ? : R.T Erdogan le révisionniste ottoman

Le 25/07/2020 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lu un verset du Coran, puis les quatre minarets de Sainte-Sophie ont émis l'appel à la prière collective musulmane .

R.T.Erdogan a choisi, pour la première prière, le jour du 97e anniversaire du traité de Lausanne (24 juillet 1923) qui fixe les frontières de la Turquie et que le président, nostalgique de l'Empire ottoman, appelle à réviser.

Qu'est-ce que le traité de Lausanne ? :

Le traité de Sèvres du met fin à la Grande Guerre pour l'Empire ottoman.

Il institue une Arménie indépendante dans le Nord-Est de la Turquie actuelle, un Kurdistan autonome dans le Sud-Est, et laisse à la Grèce la Thrace orientale et la région de Smyrne, toutes deux peuplées de populations mélangées (turques et        grecques). 

Il dissout l'armée ottomane, et place  l'Empire ottoman sous le contrôle des Britanniques, des Français et des Italiens, par zones d'influence.

Mustafa Kemal organise un pouvoir nationaliste parallèle,dès 1919, mène une guerre contre le  Sultan, contre les troupes grecques et arméniennes, contre les autonomistes kurdes et contre les troupes d'occupation italiennes et britanniques.

Le traité de Sèvres est accepté par le Sultan, mais refusé par le mouvement national mené par Mustafa Kemal Atatürk ; il est ratifié seulement par le parlement de Grèce.

A l’automne 1920, le président du Conseil en France, déclare que la France ne ratifiera pas le traité de Sèvres et qu’il faut le réviser.

Kémal a l'appui de la France (qui, en mars 1921, signe un accord , puis un traité de paix en octobre , et lui vend des armes1) et de la Russie bolchévique (qui lui fournit également des armes et lui cède, au traité de Kars d', le territoire arménien occupé un an plus tôt par les troupes kémalistes).

Une conférence internationale aboutit au traité de Lausanne (24 juillet 1923) : les Alliés obtiennent la reconnaissance par la république turque, des pertes territoriales de l'Empire ottoman à Chypre, dans le Dodécanèse, en Syrie, Palestine, Jordanie, Irak et Arabie, mais, en échange, renoncent à demander l'indépendance, voire simplement l'autonomie, du Kurdistan et de l'Arménie, auparavant prévues dans le traité de Sèvres.

 

C'est ce traité de Lausanne que R.T. Erdogan appelle à réviser (& on voit bien dans les conflits actuels, les territoires qu'il entend contester : en Syrie , à Chypre …..)

 

Les Arméniens aussi contestent ce traité, mais pour des raisons diamètralement opposées, et demandent l'application du traité de Sèvres qui leur donnait le Nord-Est de la Turquie.

 

sources : nos correspondants en Turquie , Zaven Gudsuz ,  wikipedia

 



Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !