mercredi 23 septembre 2020 - 04:56 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le gouvernement turc n’a pas épargné les Juifs , non plus

Le 25/06/2020 | Par | Catégorie: POLITIQUE



image_pdfimage_print
Comme les Arméniens et Grecs , les Juifs de Turquie ont
également subi un pogrom orchestré par la jeune
République "moderne" turque, dès 1934.
 
Le pogrom s'est déroulé dans la partie européenne  du
pays (la Thrace) . L'instigateur Cevat Rifti, après un séjour
en Allemagne nazie , devient le père de l'antisémitisme
islamique.
La base du programme était élaborée par Atatürk et son
Premier ministre Ismet Inonu. Un "jeune turc" recyclé,
Ibrahim Tali, Inspecteur des Collectivités, visite la region et
rédige un rapport reproduisant tous les steréotypes anti-
sémites. Il y est question de la domination de l'économie, de
l'extorsion des fonds à la population par des prêts usuriers,
pratiquée par les Juifs.
 
Le 14 juin 1934, le Parlement turc adopte une loi qui impose
de ne parler que le turc et l'article 9 stipule d'expulser toute
population non-turque des zones frontalières. (Juifs en Thrace, frontalière avec la Grèce et la Bulgarie. Un décret
identique à celui de 1915 pour les Arméniens , même pour ceux
qui habitaient à plus de 1 000 kms de la frontiére russe).
 
Plus chanceux que les Arméniens, les Juifs reçoivent des
lettres de menace de mort et des tracts invitent les Turcs
à boycotter les magasins juifs.
 
En juin 1941, les Juifs sont sujets à des attaques physiques,
les femmes sont violées, commerces et maisons sont 
saccagés. A tout hasard, les Préfets de police de la région
sont en vacances mais avaient donné l'instruction, avant
de partir, de ne pas provoquer de morts. (Omission de
cette directive dans les telegrammes de Talat Pacha aux
Prefets des régions a majorité arménienne).
La population juive de la region passe de 15 000 à 3 000.
L'horaire habituel des chemins de fer qui était de deux
trains à destination d'Istanbul, passe à 10 pendant des
semaines pour faciliter les déplacements.
Classe VIP comparee a la déportation des Armeniens en 1915. Pendant que les indices précurseurs des évènements se
manifesaient, Ataturk visite la region et durant un bain de 
foule un citoyen juif se plaint de l'hostilite de 
la population envers sa communauté. La réponse  cynique
est à l'image de la diplomatie turque ,quand il répond;
"Le peuple est souverain et je suis a son service, demain son
hostilité  pourrait se manifester envers moi et je n'aurais
d'autre choix que de partir comme vous".
 
Zaven Gudsuz
zaven471@hotmail.com
 
source : Dogan Ozguden, journaliste turc, expatrie et interdit
                de sejour  en Turquie depuis 1971.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !