vendredi 15 novembre 2019 - 16:30 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

GAB en France , ATM aux USA : l’inventeur Luther George (Garabed) Simjian en dépose le brevet dans les années 30

Le 26/10/2019 | Par | Catégorie: HIGH-TECH



image_pdfimage_print
Nous avons vu apparaitre les Guichets Automatiques Bancaires dans les années
1990. Mais nous ignorons que les doigts d'un Arménien sont à l'origine de cette
innovation.
Luther George (né Garabed en 1905 à Ayntep (Aïntab), aujourd'hui Gaziantep, Sud Est de
Turquie) Simjian, survivant du Génocide, passe par Beyrouth, Marseille pour
s'établir définitivement à Connecticut (USA) en 1920.
Apres ses études secondaires il commence à travailler au complexe medical de
l'Université de Yale où l'atmosphère scientifique le pousse à créer et découvrir.
Sa première création est un microscope optique  et à New York  il établit une entreprise, "Reflector Co" qui après 65 ans sera achetée par British Aerospace pour 
90 millions de dollars.
Dès 1934 il a l'idée de créer un appareil capable de distribuer des billets de 
banque . (Il dépose un brevet à NewYork,ndlr) Mais il se heurte au scepticisme des banquiers.
Enfin en 1960 ,Simjian  signe un contrat de six mois avec  City Bank of NY, (Citibank
actuellement) pour piloter son invention. Mais le contrat n'est pas renouvelé en
raison de la faible demande. L'opinion générale estime que ces appareils s'adressent aux joueurs et aux prostituées qui ne voulaient pas se montrer
en face des caissiers derriere le comptoir.
Trente ans plus tard, les banques sont convaincues de l'utilité de ces guichets qui 
sont installés à chaque coin de rue à travers le monde.
Simjian s'éteint en 1977, à l'âge de 92 ans , après avoir breveté plus de deux cents
inventions , sans avoir frequenté une institution post-secondaire .
 
Zaven Gudsuz
 
——————————————————————————————–

L’inventeur écossais John Shepherd-Barron arrive en retard à la banque. Les portes se ferment devant lui. La tuile, le distributeur automatique de billets n’existe pas encore. Il se retrouve sans argent liquide pour le week-end. Diantre, il ne veut plus se faire avoir ! John pense alors aux distributeurs de barres de chocolat. Et si on appliquait le même principe aux billets? « banco! » lui répond le directeur de la Barclays à qui il présente l’idée.

En juin 1967, à Enfield, dans la banlieue nord de Londres, naît le premier distributeur automatique, sous la forme d’un écran rectangulaire encastré dans un mur. Il faut faire partie des clients « VIP » de la banque pour avoir le sésame: une sorte de carton à usage unique, avec un code à 4 chiffres, qui permet de retirer un billet de 10 livres.

Juste pour dépanner! L'ancêtre de la carte bancaire est imprégné de carbone 14. Grâce à cette substance radioactive, la machine lit le carton et donne en échange le billet . Pour avoir plus d'argent, il faut insérer une autre carte, chacune étant gardée par le terminal. Simplissime, le principe ravit les clients : à la fin des années 1960 il y en a près d’un millier dans le monde.



Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !