mercredi 24 juillet 2019 - 11:04 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Bill Gates, le Canada , Chevron, Occidental (pétrole) , BHP (extraction mine) soutiennent Carbon Engineering pour aspirer le dioxyde de carbone

Le 30/06/2019 | Par | Catégorie: HIGH-TECH



image_pdfimage_print

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) ont encore augmenté de 2,7%, pour atteindre 37,1 milliards de tonnes. Pour renverser cette spirale négative, la société canadienne Carbon Engineering a mis au point un réacteur géant pour capturer le dioxyde de carbone de l’atmosphère. Par un procédé chimique  cette «technologie à émissions négatives» attire les particules de CO2 dans le réacteur, où elles sont stockées. 

Carbon Engineering est le premier acteur à combiner action écologique et modèle économique viable. Selon elle, le processus d’aspiration du dioxyde de carbone coûte moins de 100 dollars par tonne de dioxyde traitée, un tarif plus compétitif que les dispositifs testés jusqu’alors.

Carbon Engineering s’est attiré le soutien d’investisseurs de poids, dont Bill Gates, qui a entraîné dans son sillage des entreprises comme Chevron et Occidental (pétrole) ou encore BHP (extraction mine). Aux 91 milliards de dollars canadiens collectés dans le secteur privé, 25 millions sont venus s’ajouter de la part de l’État canadien (78 millions d’euros en tout), a-t-on appris mardi. Cette manne financière servira à construire une usine de captation de dioxyde de carbone à Squamish.

source : le dernier rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM).



Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !