mercredi 26 février 2020 - 19:56 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Iran : 29 morts , 50 blessés : Téhéran dénonce la main de l’Arabie saoudite et des USA qui condamnent tout acte terroriste « où que ce soit »

Le 22/09/2018 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print
Téhéran :
 
 

 

 

 

L'Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque via son organe de propagande, Amaq. «Des combattants de l'Etat islamique ont attaqué un rassemblement des forces iraniennes dans la ville de Ahvaz». L'Iran est la  cible récurrente de l'EI, puissance chiite qui soutient les milices combattues en Irak par l'organisation sunnite. Le président iranien Hassan Rohani a promis une «réponse terrible»

«Les terroristes étaient quatre. Deux ont été tués, et les deux autres arrêtés», selon Ali-Hossein Hosseinzadeh, vice-gouverneur de la province du Khouzestan  Les militaires tués étaient membres de l'armée ou des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique.

Plusieurs médias iraniens précisent  que les assaillants étaient vêtus de treillis militaires. L' agence de presse non officielle, Isna, a aussi parlé de «plusieurs civils» tués, «sans que l'on sache leur nombre exact».

Avant  l'EI, Téhéran a accusé «un régime étranger» soutenu par les États-Unis d'être responsable de l'attaque. «Des terroristes recrutés, entraînés et payés par un régime étranger ont attaqué Ahvaz […] L'Iran considère que les parrains régionaux du terrorisme et leurs maîtres américains sont responsables de telles attaques», a écrit le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif . «L'Iran réagira rapidement et fermement pour défendre des vies iraniennes».

«Ils sont nourris par l'Arabie saoudite, et ils ont essayé de faire de l'ombre à la puissance des forces armées.»

Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la Révolution cité par Isna

«Ceux qui ont ouvert le feu sur les gens et les forces armées sont liés au mouvement al-Ahvazieh», avait également déclaré Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la Révolution. «Ils sont nourris par l'Arabie saoudite, et ils ont essayé de faire de l'ombre à la puissance des forces armées» .

L'attentat a eu lieu alors que l'Iran marque la Journée nationale des forces armées, qui commémore chaque 22 septembre le déclenchement, par Bagdad de la guerre Iran-Irak (1980-1988) et la résistance de la «défense sacrée» iranienne lors de cette «guerre imposée», selon la phraséologie officielle.

Le Khouzestan a été une des régions irakiennes les plus touchées par les combats pendant la guerre Iran-Irak. Saddam Hussein escomptait que ses soldats y seraient accueillis en libérateurs par la population arabe, mais celle-ci se montra dans l'ensemble fidèle à l'Iran.

Le 20 juillet 2018, 10 membres des Gardiens de la révolution ont été tués par des insurgés contre l'une de leurs bases dans le village de Dari , dans le district de Marivan, dans le nord-ouest du Kurdistan iranien.

Le 7 juin 2017, des hommes armés kamikazes avaient attaqué le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran, faisant 17 morts et des dizaines de blessés, les premières attaques revendiquées par le groupe Etat islamique (EI) en Iran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Tags: , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !