mercredi 03 juin 2020 - 08:58 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Coca-cola c’est ça

Le 31/07/2018 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

Coca-cola et Fanta plus chers, automobiles à la hausse, des colis et des "post-it" plus onéreux : les entreprises américaines répercutent sur les consommateurs la guerre commerciale lancée par Donald Trump.

Des produits célèbres américains préparent les esprits à une hausse des prix, à l'occasion des résultats du deuxième trimestre. Ils protégent leurs marges face aux cours de l'acier et de l'aluminium qui renchérit les coûts de fabrication des produits.

"Clairement c'est perturbant pour nous. C'est perturbant pour nos clients" mais c'est "nécessaire", justifie  le patron de Coca-Cola, qui a augmenté ses prix après les taxes de 25% et 10% sur les importations d'acier et d'aluminium imposées par le président Trump.

Ces taxes "sont l'une des raisons qui nous ont poussé en plein milieu de l'année à annoncer une hausse des prix", précise le PDG.

Ces tarifs douaniers, suivis de représailles de la part de la Chine, de l'Union européenne, du Canada et du Mexique , touchent l'embouteillage (plastique, résine) et le transport.

"A court terme, il va y avoir un impact pour les consommateurs", avertit la directrice financière d'Hasbro. Le spécialiste des jeux de société (Scrabble, Trivial Pursuit) est en discussions avec ses fournisseurs et ses distributeurs : augmentation des prix, lors de la période des fêtes de Noël.

 Wilbur Ross, le secrétaire au Commerce, avait assuré que les consommateurs n'allaient pas subir les effets de  l'imposition de nouvelles taxes sur l'aluminium.

Ces nouvelles taxes augmentent les coûts des matières premières et matériaux importés & pour leurs clients sur les marchés à l'exportation.

Les sociétés américaines sont confrontées au dollar fort qui handicape leurs exportations et à la chute de devises de pays émergents (real brésilien, peso argentin…) baissant les bénéfices réalisés dans ces régions.

Les "Big Three" de Detroit (General Motors, Ford, Fiat Chrysler) ont revu à la baisse leurs ambitions pour 2018, ce qui a donné la plus mauvaise séance boursière des actions depuis la banqueroute de GM et de Fiat Chrysler en 2009.

GM évalue la hausse des prix de l'aluminium et de l'acier – plus de la moitié des composants d'une voiture -, à un milliard de dollars en 2018.

"Nous allons recouvrer ce manque-à-gagner en augmentant les prix", a prévenu  le directeur financier, pour rester "compétitif". Les automobilistes vont payer plus cher  une Chevrolet Silverado ou un GMC Sierra .

Les mesures protectionnistes US et les représailles de pays causent des dégâts jusque dans l'Amérique rurale.

Consciente des élections de mi-mandat, l'administration Trump vient d'annoncer un plan d'urgence de 12 milliards de dollars pour les agriculteurs pénalisés par les rétorsions chinoises. Le whiskey, Bourbon, motos Harley-Davidson, taxés punitivement  par l'UE, ont fait part de leurs difficultés.

La guerre commerciale réduirait de 15% les bénéfices des 500 plus grosses entreprises américaines . Des risques importants menacent la chaîne d'approvisionnement des industries comme l'énergie, le charbon, l'électronique, l'informatique , les transports.

source : étude de Goldman Sachs



Tags: , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !