jeudi 26 novembre 2020 - 02:59 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Margarita Simonian analyse la vision occidentale de la Russie et « conseille » la CIA

Le 15/02/2017 | Par | Catégorie: MÉDIA



image_pdfimage_print

Ils aimeraient vraiment obtenir sans effort des médicaments à la demande pour traiter des troubles mentaux spécifiés dans la pharmacie de votre propriété listée ici sans effort. Oui, vous avez le droit de continuer à bénéficier de l’achat. Achetez des médicaments peu coûteux sur le Web sans ordonnance. Cependant, un groupe de scientifiques de l’Australie, les États-unis et le Royaume-Uni a déclaré que de tels examens sur les humains sont contraires à l’éthique La Fda a émis un avertissement officiel à propos de l’utilisation de Seroquel Un antipsychotique basé sur la quétiapine contre-indiqué dans la démence sénile stoppsychoses.

 " Pour la majeure partie de la société occidentale, l’idée que la Russie puisse être un pays normal est aussi sauvage que celle qui veut que la Terre soit carrée. L’homme qui qualifie la Russie de "normale" est considéré soit comme un idiot, soit comme un provocateur, soit encore les deux en même temps. Chaque jour, nous observons cette pratique, à la limite du racisme, qui consiste à nous traiter d’anormaux par nature dans la presse et même dans les déclarations de diverses personnalités  », a écrit la rédactrice en chef des agences d’information Sputnik et RT (Russian TV) Margarita Simonian.

Cest dû à un «  manque d’information, à une ignorance de niveau de l’école maternelle, à l’absence d’une pratique qui consiste à travailler avec les faits, et au fait d’avoir recours à une vision du monde qui relève du cliché  ».

«  L’establishment mène une guerre sainte afin d’empêcher les tentatives de Trump de reconnaître la Russie comme normale. Peut-être qu’il ne fera pas de telles tentatives, mais le fait qu’il ait déclaré avoir l’intention de le faire leur paraît déjà inadmissible  », écrit Margarita Simonian.

Et de plaisanter en donnant des conseils a la CIA :

«  Il faut utiliser un lexique plus terrifiant. Ne cherchez pas de prétexte médiatique, le peuple est déjà habitué. Frappez plus fort  ! Par exemple, comme hier, lorsque le secrétaire général de l’Otan a déclaré que Sputnik fait de la propagande. Et comme toute la presse britannique respectable, qui s’est mise à la remorque de la BBC. Et ce n’est pas sur commande, bien sûr. Ils ont simplement aimé le texte  », a ironisé Margarita Simonian.

Sources ; sputnik ,RT



Tags: , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !