samedi 30 mai 2020 - 12:44 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Ce qu’attendent certains Francais, d’origine etrangere , des elections presidentielles : la chronique de Nerses Durman

Le 03/12/2016 | Par | Catégorie: POLITIQUE



image_pdfimage_print

imagesQu’attendent les Arméniens de l’élection Présidentielle en France ?

En novembre 2016, la Droite et le Centre avaient organisé une Primaire en vue de désigner leur candidat aux élections présidentielles de mai 2017. Les deux candidats arrivés en tête à l’issue du premier tour de cette primaire reçurent les  deux co-présidents du CCAF (Conseil de Coordination des organisations armeniennes de France) pour faire connaître leurs positions sur les problèmes de l’Arménie et de la communauté arménienne de France de plus de 600.000 citoyens.
Depuis un siècle, les Arméniens de la diaspora ont vu et entendu à maintes reprises des promesses prononcées à la veille des élections et, une fois le candidat élu, ces promesses ne furent pas tenues.
Afin d’illustrer les affaires de la communauté Arménienne, jetons un oeil sur les propos de Chahan Chahnour et de Kostan Zarian. Chahan Chahnour ne disait-t-il pas « Plus je me tourne vers le passé, plus je vois les Arméniens d’aujourd’hui comme des ânons. Chacun défend égoïstement sa peau, sans volonté collective, avec une vision de boutiquier. » Kostan Zarian dans son livre Le bateau sur la montagne, édité à Boston en 1943 écrivait : « Contre les loups de la diplomatie européenne, nous avons opposé de vieux instituteurs d’école paroissiale. Grands événements, personnes insignifiantes.» À la lumière de ces éléments, pouvons-nous véritablement conclure à une évolution tangible de la communauté arménienne en France? La mentalité de boutiquiers des Arméniens n’a guère évolué. Les actions menées dans la communauté arménienne ne sont-elles pas un mirage pour les Arméniens ? Quand à la veille d’une élection en France un député M. François, un sénateur M. Pierre ou un autre candidat viendra sonner à la porte d’une institution représentative des Arméniens de France on pourra vraiment affirmer que l’avis des Arméniens dans les affaires françaises est légitimé.
Afin d’être réellement considérés, les Arméniens n’ont pas d’autre choix que de s’impliquer de plus en plus dans la société française à tous les niveaux même les plus élevés. Cette démarche sera la pierre angulaire de la réussite des Arméniens de la Diaspora. Oeuvrons ensemble pour assurer cette réussite.

Nerses Durman

 

ndlr :10 millions  de Francais (sur 66 millions) seraient d'origine etrangere ( source M. Tribalat)



Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !