dimanche 08 décembre 2019 - 16:26 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le gouvernement turc refuse la création d’un Kurdistan aux portes de la Turquie

Le 28/06/2015 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

turquieLe président Erdogan de Turquie a révélé sa grande crainte : que  les forces kurdes qui ont progressé face aux djihadistes de l’Etat islamique (EI) dans plusieurs secteurs proches de la frontière turco-syrienne soient capables de « changer la structure démographique » des régions libérées. Recep Tayyip Erdogan parlait de leurs populations arabes et turkmènes qui sont turcophones.

Le président Erdogan a démenti toute collusion du gouvernement  d’Ankara avec les djihadistes : « C’est une (…)calomnie d’accuser la Turquie d’avoir des liens avec une quelconque organisation terroriste » en Syrie, a-t-il nié.

 

Les forces kurdes en Syrie (YPG) ont des relations avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui depuis1984 est en conflit avec le gouvernement central de Turquie . Le PKK est listé comme terroriste par Ankara.

La création d’une zone libre sous contrôle du PKK dans le nord de la Syrie fait peur à Ankara, car les Kurdes de Turquie qui sont majoritaires dans les régions autour de Dyarbékir pourraient suivre l'exemple de leurs compatriotes , & aussi parce que ce territoire sera le voisin de  la région autonome du Kurdistan , au nord de l’Irak.

Les 35 à 40 millions de Kurdes disséminés entre l'Irak, la Syrie ,l'Iran et la Turquie représentent un danger pour l'unité de la Turquie qui refuse toute création d'un Kurdistan libre.

source : media turcs



Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !