lundi 09 décembre 2019 - 06:32 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Sur itélé , Christian Makarian, directeur délégué de l’Express décrypte la conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine (3 heures et dix minutes)

Le 18/12/2014 | Par | Catégorie: MÉDIA



image_pdfimage_print

sans-titre (3)sans-titre (4)Le président russe Vladimir Poutine a multiplié les digressions, plaisanté avec les journalistes, lors de sa conférence de presse annuelle qui a duré 3 heures et 10 minutes, une heure et dix minutes de moins que l'année dernière .

La chute du rouble et l'économie nationale sont des sujets qu'il a préféré quitter très vite pour reprendre le rôle d'animal politique qui lui va si bien .

Le président a déclaré  «La croissance de l'économie mondiale va se poursuivre et notre économie sortira de la situation actuelle», . Dans un délai de "2 ans environ".

Le président Poutine a confessé que "personne ne peut dire précisèment ", car "les choses pourraient aussi s'améliorer au cours du 1er trimestre de l'année prochaine, ou à la mi ou fin 2015.

 Même incertitude ou prudence au sujet du pétrole qui pourrait «descendre en dessous de … 40 dollars le baril, je ne sais pas, autant que vous voulez».

400 entreprises françaises sont engagée en Russie . La Société Générale est, par exemple , un gros créancier de la Russie.

La position européenne est celle de la fermeté . Au contraire la position du président Hollande est de procéder à une "désescalade". Il y a donc une fracture ou une fissure entre la position de la présidente de la diplomatie européenne et celle de la France qui cherche à imposer des sanctions"leviers" et non des sanctions punitives.



Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !