vendredi 17 septembre 2021 - 04:51 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Le G20 est consensuel sur l’économie ,mais reste divisé sur la Syrie

Le 06/09/2013 | Par | Catégorie: INTERNATIONAL



image_pdfimage_print

Le G20 a été conçu pour les débats économiques et financiers .des principales puissances économiques. Mais l'actualité internationale a pollué l'enceinte avec les dissensions sur la Syrie.

En revanche , il ya un consensus  sur l'économie.

Les précedentes réunions avaient été consacrées à la crise de la dette en zone euro, l'austérité ou la rigueur au choix.

Aujourd'hui ,  le G20 se concentre sur la croissance , l'emploi et les conditions de mise en place d'un reprise pérenne.G20 leaders attend the working dinner after their session of the G20 Summit in Strelna

 

L'HISTOIRE du G20 :

Le G20 a été créé en marge du G7 du 25 septembre 1999 de Washington, à l'initiative du ministre de l'économie canadien Paul Martin, lors d'une réunion des ministres des finances du groupe. Le but de ce nouveau groupe est alors de favoriser la stabilité financière internationale et de créer des possibilités de dialogues entre pays industrialisés et pays émergents, ce que les réunions des ministres des finances du G7 ne permettaient pas.

L'autre facteur d'extension du G8 (G7 + la Russie, admise pour des raisons politiques) est la baisse relative du poids économique dans le monde de ses membres. En effet, leur importance dans le PIB mondial est passé de 69 % en 1989 à 55 % en 2009.

Pour Fareed Zakaria, « la gouvernance mondiale ne pourra évoluer qu'à travers le G20 ». Plusieurs raisons expliquent ce point de vue. D'une part, comme le Conseil de sécurité des Nations unies est paralysé par le droit de veto, ses missions pourraient être mieux remplies par le G20 assez représentatif des rapports de force mondiaux. D'autre part, si les États-Unis n'ont plus la force d'imposer seuls leurs vues, ils peuvent malgré tout par le biais de cette instance jouer un rôle positif de catalyseur.

Pays et organisations membres

En 2010, le G20 compte 20 membres : dix-neuf pays plus l'Union européenne. L'Espagne et les Pays-Bas ont participé aux trois dernières réunions sans en être membres. L'Union européenne est représentée par le Président du Conseil européen et celui de la Commission européenne, ce qui explique que le G20 rassemble 21 personnes.

Le G20 accueille également les institutions de Bretton Woods : le directeur général du FMI, le président de la Banque mondiale, celui du comité monétaire et financier international et celui du comité de développement du FMI et de la Banque mondiale.

Le G20 regroupe les membres G8, dix pays à économies émergentes plus l'Australie et la Corée du Sud. L'Espagne, et à un degré moindre les Pays-Bas, la Pologne, la Belgique, la Suède et la Suisse bien que leur PIB soient parmi les vingt premiers mondiaux n'ont pas été retenus. Parmi les principaux pays émergents non retenus nous pouvons citer l'Iran, la Thaïlande, la Malaisie, le Chili, le Nigeria, etc. Toutefois, certains pays comme l'Espagne, sont « invités permanents » du G20.

Si on regarde la situation en fonction de critères géographiques, le G20 compte trois États de l'ALENA, deux États du MERCOSUR, quatre États de l'Union européenne (sans compter l'Union qui siège également en sa propre qualité) et trois États membres de l'Organisation de la conférence islamique. Le continent asiatique est relativement bien représenté avec des pays comme la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, le Japon mais aussi la Turquie et l'Arabie saoudite ; l'Afrique du Sud est la seule représentante du continent africain au G20.

Si l'on considère les membres en fonction du régime politique, il est possible de compter : 1 union de type confédérale, 14 républiques (dont 7 républiques fédérales et 1 république populaire) et 5 monarchies.

image_pdfimage_print


Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Instagram Welcome to NHM TV !