mercredi 29 janvier 2020 - 03:09 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Patrick Le Lay travaillera-t-il pour Bernard Tapie ?

Le 21/12/2012 | Par | Catégorie: MÉDIA



image_pdfimage_print

Patrick Le Lay (70 ans, president de TF1 pendant 20 ans de 1988 a 2008), puis directeur du Fonds d'Investissement Serendipity & enfin du club de football de Francois Pinault,le Stade Rennais, aurait été pressenti par Bernard Tapie pour diriger les journaux (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin et Corse-Matin), qu'il contrôle aux côtés de la famille Hersant .Cependant Patrick Le Lay a démenti dans le journal  Ouest France .

 

Biographie (source Wikipedia & Challenges)

Son père Pierre le Lay est un professeur de mathématiques normalien. La famille le Lay vit pendant la Seconde Guerre mondiale à Plémet, commune où se réfugie la famille d'Abraham Drucker. Pierre le Lay sauve d'ailleurs la mère de Michel Drucker d'une arrestation par la Gestapo à la gare de Rennes1.

Patrick Le Lay effectue une partie de sa scolarité au Lycée catholique Saint Vincent de Rennes. Il étudie par la suite à l'École spéciale des travaux publics puis au Centre des hautes études de la construction avant d'intégrer l'univers du BTP

Ingénieur des travaux publics, il passe par plusieurs sociétés de construction avant d'intégrer le groupe Bouygues en 1981. C'est en tant que responsable de la diversification de ce groupe qu'il prépare le dossier de candidature à la privatisation de TF1 en 1987, selon la volonté de Francis Bouygues. Il est également ancien élève du CPA (Centre de perfectionnement aux affaires), l'« exécutive MBA » d'HEC.

PDG de TF1

Il devient Président-directeur général de la chaîne de télévision française TF1 le 23 février 1988 lorsque le CSA valide la proposition de rachat de Bouygues. Il positionne la chaîne sur un créneau grand public et fait de TF1 la chaîne leader en Europe. Il est à partir du 22 mai 2007 président du Conseil d'administration de la chaîne, laissant la direction générale à Nonce Paolini2,3. Il reste donc Président de TF1. Il remporte en novembre 2007 à New York l'Emmy Award du meilleur directeur de télévision4.

Le 27 juillet 2008, il annonce qu'il va quitter progressivement TF1 dès le 31 juillet 2008. Il va laisser les clés de TF1, à Nonce Paolini.

Le 31 juillet 2008, il démissionne de son poste de président du conseil d'administration de TF1, et Nonce Paolini lui succède5.

Président du fond Serendipity

Patrick Le Lay préside ensuite le fonds d'investissement Serendipity6 dont les actionnaires principaux sont Artémis, holding de la famille Pinault, et Bouygues (propriétaire de TF1). Ce fonds d'investissement est en charge du développement du groupe en direction de l'ouverture du marché du jeu en France et Le Lay crée Eurosportbet.com, le site de paris sportifs de la chaîne sportive Eurosport, filiale du groupe audiovisuel Bouygues.

En janvier 2010, il est définitivement écarté de la direction de Serendipity par l'actionnaire principal de la holding, à savoir Martin Bouygues. Ce renvoi vient terminer une longue série d'étapes qui ont permis au groupe Bouygues d'écarter définitivement Patrick Le Lay des arcanes du pouvoir à la fois au cœur de la chaîne de télé mais également au cœur des nouveaux projets du groupe7.

Président du stade rennais

Le 7 mai 2010, François Pinault le nomme président du Stade rennais football club, en remplacement de Frédéric de Saint-Sernin démissionnaire pour raisons de santé8,9.

Le 25 juin 2012, Le Lay quitte ses fonctions de président du Stade rennais et est remplacé par son prédécesseur Frédéric de Saint-Sernin10. En juillet 2012, il est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour recours abusif à des contrats à durée déterminée11.

Breton affirmé, il est à l'origine de la création de la chaîne régionale bretonne TV Breizh, filiale du groupe TF1.

 

 



Tags: , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !