mardi 10 décembre 2019 - 00:41 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Serge Sargssian en visite en Géorgie

Le 01/12/2011 | Par | Catégorie: MÉDIA



image_pdfimage_print
Serge Sargssian et Mikheil Saakashvili

Serge Sargssian et Mikheil Saakashvili

Le président Serge Sargssian s’est rendu mardi 29 novembre 2011 en Géorgie pour une visite officielle de deux jours.

Sargssian a été reçu par le président géorgien Mikheil Saakashvili dans son palais. Une série de conventions a été signée, notamment pour la coopération sur les questions frontalières, la normalisation et la métrologie, et enfin pour la coopération entre certains ministères.

Lors d’une conférence de presse avec M. Saakachvili, Serge Sargssian a évoqué « des relations dynamiques entre les deux nations voisines. »

« Nous avons parlé des questions à propos de l’énergie, des transports, des relations entre nos parlements, de la défense, de la sécurité au niveau des frontières, et ces discussions vont se poursuivre », a déclaré le leader arménien, selon le site web des nouvelles géorgiennes.

Les deux présidents, Sargssian et Saakashvili, ont parlé de conflits régionaux,soulignant que seule une négociation peut résoudre ce problème.

Le président géorgien, pour sa part,a présenté son concept du « Caucase Uni » pour régler tous les différends dans cette région.

Sargssian doit rencontrer les représentants de la communauté arméno-géorgienne et participer à un forum d’affaires arméno-géorgien prévu pour mercredi.

Une organisation d’Arméniens locale a appelée la Communauté des Arméniens de Géorgie à diffuser une lettre ouverte à la veille de la visite de Sargssian en Géorgie pour exhorter les dirigeants des deux pays de « permettre l’amélioration des relations entre les deux peuples ». Selon les auteurs de la lettre, « les questions abordent le retour des biens saisis à l’Eglise apostolique arménienne pendant les années soviétiques, la conservation des églises et autres bâtiments et monuments et leur transfert aux propriétaires légitimes. »

Selon son chef de service de presse Armen Aghajanov, l’organisation ne figurait pas sur la liste des invités de la rencontre avec Serge Sargssian et a choisi de publier une lettre ouverte à la place.

« La question la plus importante est la possibilité de recevoir une éducation dans sa langue maternelle. Le nombre d’écoles arméniennes de Tbilissi a diminué ces dernières années », a déclaré Aghajanov lors d’une interview accordée au service RFE / RL arménien (Azatutyun.am).

Serge Sargssian a annoncé la date de sa visite après le 22 novembre. Tbilissi aurait attendu Serge Sargssian pour une visite officielle au début du mois de novembre. Cependant, Erevan a nié que la visite a été retardé, affirmant que le leader arménien n’avait pas prévu de voyages à l’étranger pour cette période.

Certains ont spéculé que Serge Sargssian a retardé sa visite pour exprimer son mécontentement face à une remarque de M. Saakachvil : « Les autorités géorgiennes ont réagi plus rapidement et plus efficacement à un énorme glissement de terrain dans le nord de l’Arménie qui a tué cinq personnes en début du mois d’octobre ». Le ministre de l’Arménie des situations d’urgence, Armen Yeritsian, a remis en question la véracité de cette déclaration.

S’adressant à RFE / RL mardi, Stepan Grigorian, analyste politique, a déclaré que les réunions entre les leaders deux pays sont nécessaires pour mettre fin aux différends éventuels.

« Regardons les choses en face. La Géorgie est orientée vers l’Europe et l’OTAN, nous travaillons plus étroitement avec la Russie. Les réformes en Géorgie ont nettement progressé, et il est évident que nous sommes nettement différents d’eux. C’est pourquoi ces réunions sont nécessaires pour aplanir les divergences. »

Grigorian souligne également l’importance des réunions de Sargssian et de Saakachvili pour trouver une solution à la question des églises arméniennes.

Malgré les amendements approuvés par les législateurs géorgiens en juillet pour accorder aux groupes religieux minoritaires en Géorgie, y compris l’Eglise arménienne, le statut de « personnes morales de droit public », un certain nombre de questions, notamment celles relatives à la propriété, subsistent entre l’église apostolique et l’église orthodoxe.

Mikhail Saakashvili et Serge Sargssian

Mikhail Saakashvili et Serge Sargssian

Source : http://www.armenews.com/article.php3?id_article=74864



Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !