dimanche 19 août 2018 - 17:31 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Vartanantz ou quand Vartan (comme Sylvie) meurt a la bataille d’Avarayr mais gagne l’independance religieuse

Le 04/02/2018 | Par | Catégorie: ARCHIVES



pub
image_pdfimage_print

La bataille d'Avarayr ou d'Avaraïr (en arménien Ավարայրի ճակատամարտ), aussi connue sous le nom de bataille de Vartanantz, est une des grandes batailles de l'histoire de l'Arménie. Elle oppose le les rebelles arméniens menés par Vartan Mamikonian et leurs suzerains sassanides. Bien que les Perses soient victorieux, les Arméniens réussissent à assurer leur indépendance religieuse.

Depuis 387, le royaume d'Arménie est divisé en deux zones d'influence, l'Arménie byzantine et l'Arménie perse1. En outre, en 428, le dernier monarque arsacide, Artaxias IV, est déposé par le souverain sassanide Vahram V à la demande des nakharark arméniens, inaugurant ainsi la période du marzpanat en Arménie perse1. Très vite, les Arméniens déchantent : en 449, Yazdgard II leur ordonne d'apostasier et de se convertir au zoroastrisme2, pensant éloigner définitivement par cette conversion les Arméniens de Byzance.

Les Arméniens réunissent une assemblée à laquelle participe, sous la présidence du catholicos Hovsep de Holotsim, la noblesse et le clergé. Une résolution unanime communiquée au roi de Perse affirme l’attachement des Arméniens à la foi chrétienne tout en exprimant la soumission politique. Furieux, Yazdgard II convoque les nakharark (nobles arméniens) à Ctésiphon : ils se convertissent au mazdéisme et repartent pour l’Arménie accompagnés de 760 mages persans (v. 449). Sitôt la frontière franchie, les mages sont attaqués et dispersés par le peuple indigné. Les nakharark renient la conversion qui leur avait été arrachée par la menace. La résistance est confiée à Vartan, un Mamikonian, qui envoie en vain une ambassade à Byzance. Il réunit 60 000 hommes et se prépare au combat3.

Les 66 000 soldats de l'armée arménienne prennent leur communion avant le combat. Cette armée est majoritairement composée de paysans, encadrés par quelques soldats, tous souhaitant protéger leur religion, le christianisme. L'armée sassanide, largement plus nombreuse, compte des éléphants de guerre et le prestigieux régiment de cavalerie « Savaran ». Durant la bataille, Vartan Mamikonian et son frère Hmayeak succombent avec huit de leurs généraux et de nombreux notables, et Vasak de Siounie se range du côté perse.

Vartan Mamikonian trouve la mort, mais les pertes perses sont considérables. Yazdgard II, qui doit soutenir au nord une guerre difficile contre les Huns Hephtalites, se montre relativement conciliant. Il fait arrêter et torturer quelques prêtres, donne à l’Arménie un nouveau marzpan, mais renonce à imposer le mazdéisme. La situation n'en est pas pour autant calmée et va déboucher sur le soulèvement de Vahan Mamikonian, le neveu de Vardan, à partir de 481.

Les Arméniens, qui ont sauvé leur foi, célèbrent chaque année, au mois de février, la « fête de Vartan » pour commémorer la bataille d’Avarair.

source : wikipedia

 

 

"Battle of Avarayr (Armenian: Ավարայրի ճակատամարտ, May 26, 451, also known as Battle of Vartanantz) is remembered by Armenians as probably the greatest battle in their history. It was fought on the Avarayr Field in Vaspurakan between the Armenian rebels under Saint Vartan and their Sassanid overlords. It was a Persian victory.

Before the Sassanid conquest of Armenia, Armenia had been the first nation to accept Christianity as their religion (301 AD). The Armenians accepted the Persian mandate in all respects providing that their freedom to practice Christianity remained intact. Some of the Sassanid kings refused this idea including Yazdegerd II due to its contradiction to the fundamental idea behind the dynasty itself which (first introduced by founder of Empire Ardashir I) was the central authority enforced by the state religion, Zoroastrianism and also pressure from Zoroastrian Magi. Yazdegerd II then tried to tie Armenia more closely to its empire, by rooting out Christian faith and replacing it with Zoroastrianism, following the policy, he summoned leading Armenian nobles to Ctesiphon and forced them to convert to Zoroastrianism.

When the news about the nobles renouncing Christianity reached Armenia, a mass revolt broke out. On their return home, the nobles, led by Vartan Mamikonian, joined the rebels. Upon hearing the news of rebellion Yazgerd gathered a massive army and attacked Armenian rebels. Armenians asked the Christian Byzantine Empire for support, as Vartan had good relations with Theodosius II who had given him the rank of general. He sent a delegation to Constantinople for help but help never arrived in time because the war effort against Attila the Hun had drained the treasury and his earlier defeat and subsequent peace treaty with Yazdegerd.

source : Demirjian entreprises



Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !