Smyrne 9 septembre 1922

Le 9 septembre 1922, avec le rembarquement des soldats grecs et l’entrée des kémalistes dans les faubourgs de Smyrne, cette grande cité de la côte orientale de la mer Égée cesse d’être grecque. Les flammes et les massacres de Smyrne marquent bel et bien la fin de 2 700 ans d’hellénisme en Asie Mineure. Les Grecs et les Arméniens qui ont fui devant les Turcsou qui habitent la deuxième plus grande ville de l’empire ottoman, se terrent chez eux ou campent sur les quais, dans les églises, les entrepôts. Certains espèrent…

Lire la suite

Le prix nobel Marie Charpentier s’appelle Sinanian

La lauréate de l'Obel Emmanuelle Marie Charpentier a révélé son identité arménienne. S'adressant exclusivement à la radio publique d'Arménie, Mme Charpentier a déclaré que son grand-père s'était enfui en France pendant le génocide arménien. "C'est une histoire très étrange, que mon père a apprise beaucoup plus tard. Donc, mon nom n'aurait pas dû être Charpentier. Cela aurait dû être un nom arménien », a-t-elle dit, ajoutant que le nom de famille de son grand-père était Sinanian. Il a rencontré sa grand-mère à Marseille, mais ils se sont revus seulement cinq…

Lire la suite

Smyrne (Izmir) le 8 septembre

VOYAGE A SMYRNE Episode 2 Commémoration du centenaire De la « Grande Catastrophe » d’Asie mineure 1922-2022 Pour rappel. A la fin de la première guerre mondiale, l’Empire ottoman est vaincu et moribond. De 1919 à 1922, les Grecs entreprennent alors une guerre contre les Turcs. Leur défaite aboutira, entre autres, à la perte de Smyrne (Izmir aujourd’hui) ville à majorité grecque et port cosmopolite de la mer Egée, une des destinations de la route de la soie. Un quartier arménien se trouve dans la ville où se sont réfugiés de nombreux…

Lire la suite