dimanche 25 août 2019 - 07:30 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Village arménien épargné par le génocide : la Turquie en fait un musée

Le 22/04/2019 | Par | Catégorie: TOURISME



image_pdfimage_print
Dans l'unique village arménien occidental du monde, Vakifli, dans la ville de Hatay (province turque d'Antakya (territoire syrien), un cadeau de la France a la Turquie  en 1938) un projet de musée sur son histoire et sa culture a été lancé avec l'aval du ministere turc de la culture.
Les habitants du village sont des descendants des survivants du fameux '' Les quarante jours de Moussa Dagh (Mont Moïse)'' ( de Franz Werfel ndlr) qui n'ont pas quitté le territoire après l'annexion à la Turquie.
Le prêtre (originaire du village, chose rare en diaspora) le R.P. Avedis Tabchian a fourni les renseignements sur sa paroisse.
La majorité ayant émigré , il reste actuellement 35 familles. L'alphabétisation est de 99%. Les villageois parlent un dialecte ,mélange d'armenien et  d'arabe, mais connaissent l'arménien occidental et oriental, le turc et l'arabe.
La messe est celebrée regulièrement en arménien en l'Eglise Karassoun Mangants (les quarante martyres de Sebaste).Seule l'homélie est prononcée en turc.
 
Roje Gudsuz

 

 

 

 

 

 

Hatay est une province (il) de Turquie limitrophe de la Syrie. Son chef-lieu est Antioche (en turc Antakya ou Hatay).

La République du Hatay est créée le 5 septembre 1938 avec l'appui de la France à partir du sandjak d'Alexandrette, qui comprenait  la ville d'Antioche. L'accord franco-turc du 23 juin 1939 rattache ce territoire, qui comportait une majorité arabe et une minorité turque, à la Turquie le 23 juillet 1939.

Les Arabes appartiennent au groupe des Alaouites, et ils constitueraient 65 % de la population, chiffre contesté par le gouvernement turc. Avec la scolarisation obligatoire, les Arabes du Hatay parlent le turc. Ils doivent utiliser le turc et l'alphabet latin pour les démarches administratives.

L'appartenance de la province à la Turquie est contestée par la Syrie. Celle-ci affirme que la province lui a été retirée en contradiction avec ce que stipulait le mandat français sur la Syrie et le Liban dans les années qui ont suivi l'indépendance de la Syrie de l'empire ottoman après la première Guerre mondiale. Bien que cette contestation de souveraineté soit restée pacifique, la Syrie n'a jamais formellement renoncé à ses droits sur la province de Hatay.

source : wikipedia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !